Bruno Le Maire vante le “French Dream” à New York avec Eric Kayser

Viendra, viendra pas ? Pendant une vingtaine de minutes, les amateurs de bon pain réunis pour l’ouverture de la nouvelle boulangerie Maison Kayser, mercredi 29 juin, sur la 5ème Avenue ne pensaient pas voir Bruno Le Maire, retenu, nous a-t-on dit, dans les bouchons du “rush hour” new-yorkais. Mais le ministre de l’économie a tout de même réussi à se frayer un chemin pour faire une apparition de cinq minutes, quelques bises, serrer des mains et poser avec du pain.

Je n’imaginais pas venir à New York sans faire un petit stop chez mon ami Kayser, saluer sa réussite, saluer son esprit de conquête, a expliqué Bruno Le Maire. Il est un modèle pour beaucoup de jeunes Français qui s’engagent dans la vie sans savoir trop dans quelle direction aller. L’artisanat et la boulangerie sont une belle direction. On peut, au bout de sa carrière, se retrouver à ouvrir une boulangerie sur la 5ème Avenue à New York. C’est pas l’American Dream, c’est le French Dream“.

Attendu quelques minutes plus tard à un dîner privé consacré à “l’attractivité” en présence du milliardaire John Paulson, PDG du hedge fund Paulson, et d’autres dirigeants de grandes institutions financières, le locataire de Bercy a aussi profité de son passage éclair pour passer un message politique. “Avec le président et cette nouvelle majorité, nous allons transformer l’économie française, a-t-il lancé. Je vais dire (à mes interlocuteurs): la France a changé, elle vous accueille, elle va modifier en profondeur son droit du travail. N’ayez plus d’inquiétude sur le droit du travail français. Nous allons vous garantir une stabilité fiscale (…) Je vais leur dire qu’à nos yeux, clairement, l’ennemi n’est pas la finance. L’ennemi, c’est le chômage“.

S’il y en a qui ne chôme pas, c’est bien Eric Kayser. Le boulanger prévoit d’ouvrir “trois autres magasins d’ici la fin de l’année à New York et, normalement, en novembre-décembre, on devrait ouvrir à Washington DC”, a-t-il expliqué quelques minutes avant la coupure officielle du ruban avec l’ambassadeur de France Gérard Araud et le PDG de Maison Kayser USA Louis-Jean Egasse.

Situé au coin de la 36ème rue, l’espace comporte un restaurant et une boulangerie-pâtisserie. Avec désormais douze emplacements à Manhattan et Brooklyn, Eric Kayser est rompu à ces inaugurations, mais ouvrir sur la 5ème Avenue, cinq ans après sa première boulangerie dans l’Upper East Side, a un goût particulier pour l’artisan: “C’est beaucoup d’émotion, glisse-t-il. La 5ème Avenue, c’est comme les Champs Elysées à Paris, donc c’est important“.