“Brazen”: les femmes rebelles de Pénélope Bagieu arrivent aux US

Crédits: Simoné Eusebio

En savoir plus

Acheter "Brazen"

Pénélope Bagieu n’aurait pas rêvé meilleur moment pour sortir son nouveau livre aux Etats-Unis. Brazen, Rebel ladies who rocked the world, une bande-dessinée sur des femmes qui ont marqué leur époque, est sorti pour la Journée internationale du droit des femmes le 8 mars, alors que le mouvement anti-harcèlement #MeToo continue de se faire sentir.

Cet album à la couverture amande, rose et dorée, acclamé par la presse américaine, est la version américaine de Culottées 1 et 2, réunis en un tome. Pénélope Bagieu a même été invitée à dessiner en direct sur la page Facebook du New York Times. La Parisienne, qui vit depuis trois ans à New York, ne passe pas complètement inaperçue au pays de Marvel. « Il y a une grande différence par rapport aux deux autres livres qui étaient sortis aux Etats-Unis, explique la dessinatrice. Cette fois, certains lecteurs arrivent à une séance de dédicace avec un de mes livres précédents. Ils m’ont déjà lue. »

Brazen raconte l’histoire de femmes aux parcours exceptionnels, parfois extravagants, parfois traditionnels, sur huit planches au maximum. Une contrainte qui donne du rythme et entraîne le lecteur dans les destins de ces personnages pas comme les autres. On retrouve ainsi l’histoire de la gynécologue Agnocide dans la Grèce antique, Wu Zetian, devenue impératrice en Chine, ou encore l’inventrice du maillot de bain moderne, Annette Kellerman. Enfin, ceux qui ont visité le phare de Montauk retrouveront avec plaisir l’histoire de Giorgina Reid qui l’a sauvé de l’érosion.

Alors que les Culottées 1 et 2 rassemblaient trente portraits, Brazen en compte un de moins, celui de l’activiste indienne Phulan Devi, victime de violence et de viols collectifs dès l’enfance. « On avait vraiment envie que le livre soit classé dans la catégorie ‘teen et young authors’, pour que ces histoires de femmes soient dans les mains de lectrices dès 12 ans, explique Pénélope Bagieu. Or la vie de Phulan Devi est très dure, c’est violent et ça finit mal. C’était déjà un épisode à part dans les Culottées. On a décidé de le retirer ».

Autres différences par rapport à la version française: des seins ont été dissimulés, ainsi que deux érections « gommées », sourit la dessinatrice, amusée par la pudeur des Américains.

Ces derniers s’ouvrent malgré tout à la bande-dessinée, souvent considérée comme de la littérature jeunesse. Pour conquérir un nouveau lectorat, sa maison d’édition First Second a envoyé la Française en tournée promo dans huit Etats, dont l’Illinois, le Missouri, Texas ou encore le Michigan. Des territoires nouveaux où l’accueil a été très bon, à une époque où les femmes inspirantes sont partout les bienvenues.

En savoir plus

Acheter "Brazen"