Après “Les Lascars”, les frères Nicolas visent Mars

Infos pratiques

"Black Holes" sur Kickstarter
Du mardi 21 février au mardi 21 mars

Les noms de Laurent et David Nicolas ne vous disent peut-être rien. En revanche, vous avez sans doute entendu parler des “Lascars”. La série d’animation française diffusée sur Canal +, créée par ces deux frères, a été adaptée en film.

Aujourd’hui, les frères Nicolas, auteurs de nombreux clips comme “Starlight” des Supermen Lovers, planchent sur un nouveau projet. “Black Holes” est l’histoire de Dave Nicholson, un astronaute réputé vivant à Hollywood, qui doit participer à une mission pour se rendre sur Mars.

Mais le projet se complique quand la Nasa détruit par erreur un pays du tiers-monde, et se retrouve endettée. Pour joindre les deux bouts, l’agence américaine accepte un nouveau partenaire pour la mission martienne : un melon -la réincarnation d’un couturier-, le résultat d’une modification génétique.

On a ressorti “Black Holes” de la naphtaline“, argue David Nicolas. Son ancêtre “Pierre le Cosmonaute” est sorti en 2001. Les histoires sont similaires, même si Pierre est devenu Dave, qu’il a quitté Argenteuil pour Los Angeles (comme David), et un appartement de banlieue pour une maison de type Mid-Century. Tout comme “la lumière très californienne“, l’omniprésence des palmiers dans le nouveau court-métrage illustre l’influence de Los Angeles sur l’équipe de production française, expatriée depuis un peu plus de 5 ans.

On mélange la science, la philosophie, et même la proctologie“, analyse David Nicolas, qui s’amuse à raconter qu’il a consulté “un professionnel de la Nasa et un mec qui vend des melons à Cavaillon” pour perfectionner le script.

Sélectionné à Sundance à partir d’un essai de 3 minutes

Collaborant régulièrement sur des clips, des publicités et d’autres projets à Los Angeles, David Nicolas (et Laurent en télé-travail, depuis la France) se lancent dans le développement de “Black Holes” en novembre avec Kevin Van Der Meiren (le fondateur de Noodles Production, qui co-réalise le film) et leur ami Sylvain Pellodi, en faisant quelques tests visuels. Séduit par la dimension mystique, l’esprit de subversion douce et leur pâte graphique, le festival Sundance leur demande de le présenter en court-métrage en janvier, soit deux mois plus tard.

Pour y arriver, les Français cravachent jour et nuit dans leur studio-maison afin de présenter in extremis le film de 12 minutes. “On a bénéficié de nouvelles technologies issues des jeux vidéo qui permettent de faire de la 3D à la maison. Nous en sommes aux prémices, mais on est en train de les développer“, commentent-ils.

Leur court-métrage fait partie de la sélection officielle de Sundance, mais sans gagner de Prix. Projeté en février à Montréal comme “the Best of Sundance”, “Black Holes” a tout de même attiré l’attention d’une trentaine de festivals, dont celui de Tribeca.

Une série TV en production

“Black Holes” a aussi pu bénéficier du carnet d’adresses de la bande d’amis : la musique est signée Lola Delon (la femme de David Nicolas), Flying Lotus et SebastiAn, les doublages sont notamment réalisés par Conrad Vernon (le réalisateur de “Madagascar”) et William Fichtner (“Entourage”). Pour amener la touche américaine, l’équipe compte sur Steve Little, la voix du melon, qui va co-écrire la série.

Enhardis par ce projet captivant, les Français ne comptent pas abandonner Dave en si bon chemin, et planchent sur une série TV. Prévue pour les adultes de 16 à 75 ans, cette série originale sera proposée finie aux chaînes et plateformes américaines comme Netflix et Amazon. Pour garder leur indépendance artistique, une campagne Kickstarter a été lancée mardi 21 février. Objectif : trouver les fonds pour mettre en orbite une saison de 15 épisodes d’ici un an.

Infos pratiques

"Black Holes" sur Kickstarter
Du mardi 21 février au mardi 21 mars