Pourquoi la bière IPA cartonne-t-elle aux US ?

Crédit photo : Craft Beer

Elle est partout, aux rayons des grandes surfaces et sur toutes les cartes de bars. La consommation de cette bière amère et forte en alcool a presque quadruplé ces cinq dernières années si l’on en croit les chiffres de l’association des brasseurs américains (ventes en grande distribution). Qu’est-ce que la bière IPA et pourquoi cartonne-t-elle aux Etats-Unis ? C’est notre question bête de la semaine.

Acronyme de “India Pale Ale”, l’IPA est une bière chargée d’histoire dont l’origine remonte au XVIIIème siècle en Grande-Bretagne. Pionniers de la bière, les Anglais sont à l’époque de fervents consommateurs de “Pale Ale”, une bière blonde à fermentation haute et à la couleur claire. Au développement de leur empire colonial, de nombreux soldats sont envoyés en Inde. Seul problème: comment approvisionner des troupes en alcool dans un pays si éloigné, qui nécessite de longs mois de voyage en bateau ? Les brasseurs anglais décident alors d’ajouter une grande quantité de houblon dans leur “Pale Ale”, une plante connue pour ses vertus antiseptiques qui permet d’allonger la durée de conservation de la bière. Ainsi naît l'”India Pale Ale”.

Si cette version de l’histoire n’est pas contredite par Mitch Steel, brasseur d’Atlanta et auteur du livre IPA: Brewing Techniques, Recipes and the evolution of India Pale Ale, il précise que le terme “India” est incorrect. “On a retenu que l’Inde, mais l’Empire britannique envoyait de la bière très houblonnée partout dans ses colonies”.

Très appréciée, l’IPA va rapidement connaitre le succès dans son pays d’origine, avant d’atteindre les Etats-Unis grâce aux vagues d’immigration britannique dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Mais il faudra attendre la prohibition dans les années 1920 pour que l’IPA décolle réellement. ”Face à l’interdiction de consommer de l’alcool, les Américains se mettent à produire leur propre bière chez eux, explique Mitch Steele. C’est ainsi que se développe la consommation de bières artisanales comme l’IPA”.

Cette période marque le début d’un mouvement qui va connaitre ses lettres de noblesse dans les années 1990: les “crafts brewers”. Désireux de faire face à une industrialisation désormais massive de la production de bière dans le pays, de nombreux Américains se remettent à la production de bière artisanale. Et comme l’explique Elizabeth Pierre, biérologue française et auteure du Guide Hachette des bières, “la caractéristique de ce mouvement est de s’inspirer et de reprendre des anciens styles traditionnels européens, et particulièrement le style IPA”. Le nombre de brasseries sur le sol américain explose et la consommation d’IPA avec, jusqu’à représenter près d’un tiers des ventes de bières artisanales aujourd’hui, selon l’association des brasseurs américains

Mais pourquoi le style IPA plait-il autant aux Américains ? Pour Mitch Steele, c’est grâce au houblon qui lui donne un goût prononcé, “ce qui n’est pas le cas des autres bières américaines qui sont beaucoup plus plates”. Elizabeth Pierre ajoute que “l’amertume de l’IPA est intéressante. Ce n’est pas juste une amertume, c’est une amertume savoureuse liée aux arômes”. 

Véritable berceau de la révolution brassicole, les Etats-Unis produisent désormais leur propre bière IPA, “l’American IPA”. Une bière dont le succès s’explique par l’utilisation du houblon américain, selon Mitch Steele. “C’est l’un des meilleurs au monde. Il a des saveurs fruitées intenses et prononcées, tandis que le houblon d’Europe est plus floral et épicé. L’intensité de l’arôme du houblon américain est aussi beaucoup plus élevée que celle d’un houblon typiquement européen, ce qui rend le houblon américain très adapté aux IPA”.

Jamais à court d’idées, les brasseurs américains ont lancé plus récemment la “Session IPA”, une bière IPA d’apéritif moins forte que l'”American IPA”, mais dont le goût reste proche de celle-ci avec des saveurs houblonnées et amères. De quoi assurer l’avenir de cette bière chargée de houblon et d’histoire.