Best Baguette Chicago: les finalistes sont…

Infos pratiques

Baguette Battle Chicago

Jeudi 16 février 2017, de 6pm à 8 pm.

SOFITEL Chicago Magnificent Mile,

20 E Chestnut Street, Chicago, IL

Tickets ici (Nombre limité)

Organisé par French Morning en partenariat avec French In Chicago.

logo

Avec le soutien de:
cacaonoeliledefrancechateaudesclans

Les lecteurs ont parlé, en nombre: les finalistes du concours Best Baguette Chicago 2017 sont désormais connus. La grande finale, qui se déroulera le 16 février au Sofitel Chicago, est ouverte au public. Prenez vos tickets dès maintenant (50% de réduction pour les 100 premiers).

Sur place, le public (vous!) pourra voter pour élire la meilleure baguette, au terme d’une grande dégustation des produits de nos huit finalistes, le tout avec charcuterie et fromage à volonté (et un verre de vin inclus). Pendant ce temps, le jury d’experts incorruptibles goûtera, à l’aveugle, pour décerner le Grand Prix.

Le jury sera présidé par Jean Joho, le célèbre chef alsacien de Chicago (L’Everest), et composé de:

  • Chef Dominique Tougne (Chez Moi)
  • Chef Greg Biggers (Sofitel)
  • Chef Yves Roubaud (Shaw’s Crab House)
  • Chef Tim Foley (Bits of Swiss, Michigan)
  • Chef Chris Pandel (The Bristol)
  • Audarshia Townsend (food writer)

Et enfin, la liste tant attendue, les huit finalistes sélectionnés par le vote des lecteurs:

  • Bennison’s est une institution du North Shore, ouverte en 1938. La plus jeune représentante du clan familial, Jordana Downer, récemment diplômée de la French Pastry School, est la troisième génération de Downer à s’activer dans le fournil, aux côtés de son frère Guy et de leur  père Jory. En tenants de la pure tradition boulangère, ils s’activent au petit matin pour produire le pain frais qui a fait leur réputation. (Bennison’s, 1000 Davis St, Evanston IL et sur plusieurs marchés de la région).
  • La Boulangerie, fondée par Vincent Colombet, a désormais deux adresses à Chicago (915 W Belmont Ave à Lakeview et 1945 W Wilson Ave à Ravenwood). Parisien arrivé à Chicago par amour, Vincent Colombet, ancien de la tech, a d’abord créé une école de cuisine et entreprise de traiteur (Cook au vin) en 2008, avant de se lancer dans la boulangerie.
  • Floriole est l’enfant d’un couple franco-américain, Sandra et Mathieu Holl venus l’une de la Silicon Valley l’autre de Paris. Leur histoire boulangère et patissière a commencé sur le Green Market de Chicago, avant qu’ils n’ouvrent leur boutique en 2010 à Lincoln Park (1220 W. Webster Ave).
  • La Farine Bakery est née de la passion d’un ancien biologiste pour le pain. Rida Shahin s’est mis à la boulangerie pour tenter de retrouver le pain de son enfance au moyen-orient – et celui de sa femme, venue elle de Pologne. Après avoir décidé de faire de sa passion un métier, puis s’être formé au National Baking Center dans le Minnesota, le boulanger est d’abord devenu fournisseur de restaurants, avant d’ouvrir sa propre boutique. (2909 N. Milwaukee Ave).
  • La Fournette et son propriétaire, Pierre Zimmerman, arrivent à la compétition avec une solide expérience: l’homme est “Champion du monde de boulangerie 1996”. C’était du temps de sa carrière alsacienne, avant que Pierre Zimmerman et son épouse Michelle ne décident de vendre la boulangerie familiale de Schnersheim et de venir s’installer à Chicago, en 2009. Après avoir enseigné les secrets de son métier à la prestigieuse French Pastry School, Pierre Zimmerman est redevenu commerçant en ouvrant La Fournette, et en important à Chicago la tradition familiale.
  • Maison Parisienne est l’histoire de trois Parisiens qui décident de quitter la France pour tenter l’aventure américaine. Le trio composé d’Erwan Le Nan, Styven Charton et Audrey Naccache a ouvert en septembre 2016. Styven est le boulanger de la bande, formé notamment à l’école Ferrandi à Paris.
  • Baker & Nosh, c’est là aussi l’histoire d’une reconversion, celle de Bill Millholland, venu de la télévision. Après s’être formé à la pâtisserie et à la boulangerie, Bill Millholland a enseigné la cuisine, notamment au Cordon Bleu College of Culinary Arts, à Chicago. En 2012, il ouvre Baker & Nosh avec son associé Terry Groff. (1303 Wilson Ave, Uptown).
  • Hewn est la création de Julie Matthei et Ellen King. La première, Julie, s’occupe du business, c’est elle qui a conçu la superbe boutique tout en bois recyclé. Ellen est la boulangère en chef. Venue de l’Etat de Washington, elle a été formée à la Seattle Culinary Academy, avant de travailler dans plusieurs restaurants puis d’ouvrir Hewn, à Evanston (810 Dempster St. Evanston).

Infos pratiques

Baguette Battle Chicago

Jeudi 16 février 2017, de 6pm à 8 pm.

SOFITEL Chicago Magnificent Mile,

20 E Chestnut Street, Chicago, IL

Tickets ici (Nombre limité)

Organisé par French Morning en partenariat avec French In Chicago.

logo

Avec le soutien de:
cacaonoeliledefrancechateaudesclans

- Services -
PARTAGER
  • Jean Louis Vaysse

    Est-ce que les boulangers francais d’Amerique utilisent de la farine américaine ( c’est à dire “enrichie” )pour faire leurs pains ?
    Milodiou

    • Styven Charton

      Bonjour Jean-Louis, j’utilise de la farine importée de France personnellement. Farine 100% tradition T55 sans additifs. Styven Charton de Maison Parisienne.

      • Jean Louis Vaysse

        Étant originaire du Toulouse, je me réjouis qu’il est permis d’importer à présent de la farine de France. Habitant la Caroline du Nord depuis 1993, il ne m’est pas possible de m’en approvisionner cotidiennement à Chicago. En revanche, je peux vous construire un ou des fours chauffes au bois ( Cassoulet de Castelnaudary par ex. )avec des techniques européennes car je suis maître artisan maçon et plus dans les créations d’Art. Voir Jean Louis Vaysse “Artisan de la tradition” sur Frenchmorning (Style), page 3. Cordialement.

      • Maxime Delaplace

        Bonjour Styven, bonne chance pour le concours ! Maxime Delaplace de Waterfood

      • Jean Louis Vaysse

        Rebonjour Styven, est-ce que vous avez aussi la farine # 25 du Lot pour faire du pain de campagne pétri à la main et cuit au feu de bois ?
        Milodiou

  • kaze

    Je me demandais si la farine americaine et francaise gustativement etait la meme ou pas.

    • Jean Louis Vaysse

      On ne peut pas comparer la France et les zetazunis, en tout et pour tout. C’est bien simple , j’ai pris 40 kilos en l’espace de 24 ans que j’habite aux US, d’autant plus que je ne fréquente jamais les restaurants et que je pratique le vélo et un métier manuel tel la maçonnerie de pierres . On ne vas pas traîner là-dessus, ce ferait beaucoup trop long chauvin ou politico car on n’est pas la pour critiquer ou refaire l’Amerique.
      Milodiou

Article précédentL’art du tatouage s’expose à la New York Historical Society
Article suivantConseils de patron: Colas, le Français qui retape les routes américaines