Balade sur Spring Street, la plus française des rues de LA

On se croirait presque à Paris. En l’espace de six mois, cinq boutiques et restaurants français ont ouvert à trois blocks de distance, sans se concerter. Spring Street est un quartier en pleine renaissance où l’on peut désormais boire, manger et s’habiller français ! Visite guidée.

La French Boutique

IMG_2130

On commence notre promenade chez Laurina et Davy Da Silva qui viennent d’offrir à Spring Street son arrivant français le plus récent. La French Boutique se concentre sur des produits et accessoires bien gaulois (Aurélie Bidermann, La Prestic Ouiston, Bash, Laurence Bras, Dorette, Margaux Lonnberg, Jérôme Dreyfuss). L’idée de la boutique leur est venue après un grand voyage dans l’ouest des Etats-Unis. Pendant un an, le jeune couple multiplie les aller-retours depuis Paris pour choisir un lieu et monter leur projet. Davy et Laurina Da Silva optent finalement pour le downtown historique car ils constatent que les magasins de vêtements de mode haut-de-gamme sont rares dans le quartier. Contrairement aux restos français. La French Boutique – 548 S Spring street. Site

Spring

IMG_2092

Tony Esnault et Yassmin Sarmadi  n’ont pas cherché loin pour trouver le nom de leur restaurant. Situé au coin de Spring Street et de la 3ème rue, Spring est le deuxième restaurant du chef français et de son épouse dans le quartier downtown. Alors que le très couru Church & State propose une cuisine française à base de viande, la carte de Spring offre des saveurs plus méditerranéennes, avec poissons et volailles. Une immense verrière illumine la salle en journée. Les clients ont vue directe sur la cuisine, un salon privé a été aménagé pour accueillir jusqu’à 30 personnes, et du jeudi au dimanche un espace lounge accueille les amateurs d’alcool jusqu’à 1 heure du matin. Le restaurant a ouvert fin mai et, confidence de Yassmin Sarmadi : “des jurés convoqués en audience au Palais de justice d’à côté viennent parfois prendre leur repas chez nous le midi! ” Spring – 257 South Spring Street. Site

Le Petit Paris et sa boutique

Le petit Paris

Un pâté de maison plus loin, nous voilà au Petit Paris. Mille mètres carrés dans un style art déco qui respecte l’esprit de cet ancien hôtel construit en 1913. Fanny et David Rolland, originaires du sud de la France ont mis trois ans pour sortir de terre cette brasserie chic. Ils sont arrivés à Los Angeles dans l’idée d’ouvrir un petit restaurant, mais craquent à la vue de cet espace exceptionnel situé en plein downtown et revoient leurs ambitions à la hausse. Ils investissent toutes leurs économies dans le projet. Six mois après l’ouverture, le succès est au rendez-vous, « encore faut-il que cela perdure » soulignent Fanny et David Rolland. Et comme l’espace ne manque pas, ils ont également ouvert une boutique de produits select : huile bio, macarons, pâtisserie fine, parfums, bijoux… Le Petit Paris – 418 S Spring St.  Site

Garçons de café

Garçons de café

A 350 mètres de là, sur le trottoir d’en face, se trouve le Spring Arcade Building, construit en 1924 par un architecte américain (Kenneth MacDonald), formé à l’Ecole des Beaux-arts de Paris, et un ingénieur français (Maurice Couchot).

La galerie intérieure, surplombée par une immense verrière, est en pleine résurrection. C’est là que Thomas Choulot et Sofian Ketfi ont décidé d’ouvrir leur concept store-bar à vin, avec l’aide de leur ami Olivier Gaquière resté à Paris. Ils se sont rencontrés au Tchad dans une vie antérieure et ont constaté leur envie commune de monter un projet à L.A. Depuis le 11 mars, ils reçoivent les curieux dans cet espace mi-bistrot mi-lounge, où l’on peut boire du vin français accompagné de fromage et de charcuterie. On peut aussi y essayer des vêtements, sacs et autres accessoires français. Un combo bar-boutique qui fonctionne : « Depuis que l’on a ouvert, il y a des clients qui reviennent tous les soirs ! ». Garçons de café  – 541 S Spring St. Site

A noter: juste en face de Garçons de café se trouve Crêpes sans frontières, un restaurant au nom explicite et qui a ouvert la voie de la gastronomie française dans le quartier il y a déjà trois ans.