Aznavour annule ses concerts à New York mais chante à Los Angeles

“Charles Aznavour va bien et chantera même à Los Angeles ce soir”. Après l’annonce, hier, de l’annulation de trois concerts très attendus à New-York, le service de presse du chanteur infatigable a rassuré ce matin des milliers de fans inquiets de son état de santé. Une information confirmée par Moshe Noy, son producteur à Los Angeles, qui évoque lui des différends financiers avec le producteur new-yorkais d’Aznavour. “D’après ce que l’on m’a dit, ils n’ont jamais payé l’artiste ce qu’ils avaient négocié” a-t-il affirmé à French Morning, ajoutant prudemment ne pas en savoir beaucoup plus.

A New-York, Renée Portoff, la responsable du marketing chez Live Nation, société productrice des concerts d’Aznavour, a elle affirmé à l’AFP qu’elle “ignorait la raison de cette annulation, qui sera donné ultérieurement” et que “les spectacles ne seraient pas reprogrammés”.

Véritable accro à la scène, Aznavour a tenté plusieurs fois de lui faire ses adieux, sans succès. Le Frank Sinatra français, grand amoureux des Etats-Unis, était d’ailleurs très attendu par son public (aussi bien français qu’américain) pour une série de concerts au City Center, la semaine prochaine, les 26, 27 et 28 avril. Le monstre sacré de la chanson française a entamé le 10 avril dernier une mini-tournée nord-américaine, qui a débuté au Canada et qui devait donc s’achever initialement à Manhattan.

Le 12 avril dernier, le chanteur de la Bohème, avait déjà été contraint de reporter à la dernière minute son concert à Québec en raison d’un mal de gorge, l’annonçant lui-même, la voix enrouée, à une salle d’un millier de spectateurs déçus. Une première en près de 70 ans de carrière.

Interrogé le 7 avril par la presse sur sa forme physique, le chanteur octogénaire avait affirmé “n’être pas fatigué car lorsque le bonheur travaille, on ne sent pas la fatigue”, tout en admettant “avoir souvent mal au dos et aux jambes”. 

Ce soir, il se produira en revanche comme prévu, au Los Angeles Gibson Amphitheatre, à l’Universal City Walk, où selon son producteur très enthousiaste, contacté quelques heures avant le concert, “plus de 5000 personnes sont attendues”.