Avec Eat’s A Deal, un Français part à la chasse au gaspillage alimentaire à Miami

Charles Delibes et Alexandra Saavedra, les créateurs de l'application Eat's A Deal

En savoir plus

Eat's A Deal
Site ici
Instagram ici

Révolté par le gaspillage alimentaire, le Français Charles Delibes, épaulé par sa femme Alexandra Saavedra, ambitionne de lutter contre ce fléau aux États-Unis. Le couple franco-américain qui réside à Miami va lancer avant fin octobre Eat’s A Deal, une application mobile permettant de mettre en relation les enseignes locales ayant des surplus alimentaires et les consommateurs.

(lire la suite sous l\'encart)

« 30% des aliments produits à l’échelle mondiale sont jetés chaque année et ce chiffre grimpe même jusqu’à 40% aux États-Unis », s’inquiète Charles Delibes qui porte une attention particulière à la réduction des déchets ainsi qu’au recyclage. Avant de traverser l’Atlantique pour rejoindre sa femme, le jeune trentenaire, diplômé d’une école de commerce à Paris, avait pris l’habitude de se servir d’applications mobiles anti-gaspillage. « C’est vraiment très utile autant d’un point de vue financier qu’environnemental car cela permet d’acheter à prix réduits des invendus qui auraient dû partir à la poubelle », explique-t-il. 

Malheureusement, une fois installé à Miami, le Français n’a trouvé aucune alternative à ces applications mobiles qui fleurissent un peu partout en Europe depuis plusieurs années. « C’est désolant de se dire que des millions de personnes aux États-Unis sont frappées de plein fouet par l’insécurité alimentaire et ne mangent pas à leur faim alors que des tonnes de nourriture sont jetées chaque jour », souligne-t-il.

Après plusieurs mois de réflexion et avec l’aide notamment de la femme de Charles Delibes, spécialisée dans le digital, Eat’s A Deal a ainsi vu le jour. Son fonctionnement est plutôt simple : chaque utilisateur localise une enseigne participante proche de chez lui et sélectionne des lots d’invendus proposés à prix cassés, où chaque produit est connu à l’avance, avant de récupérer sa commande durant le créneau horaire indiqué. « C’est un système gagnant-gagnant qui profite non seulement aux commerçants qui réduisent leurs pertes mais également aux utilisateurs qui bénéficient de remises pouvant aller jusqu’à 80% sur différents produits, insiste le jeune entrepreneur. C’est par ailleurs un bon geste pour la planète puisque cela permet d’éviter que des aliments consommables finissent à la poubelle, l’une des principales causes d’émissions de gaz à effet de serre ».

Restaurants, pâtisseries, boulangeries ou encore supermarchés, Eat’s A Deal part à la chasse au gaspillage alimentaire dans de nombreuses enseignes locales de Miami et sa région. Affichant des ambitions beaucoup plus larges pour son application mobile, Charles Delibes espère rapidement la développer dans d’autres grandes villes américaines.

En parallèle, le trentenaire souhaite également nous sensibiliser. « Nous allons utiliser nos réseaux sociaux afin de partager régulièrement des recettes et astuces permettant de réduire le gaspillage alimentaire, dit-il. Car cela ne concerne pas seulement l’industrie agroalimentaire, nous devons également tous faire attention dans nos cuisines et il est important d’éveiller les consciences afin d’améliorer la situation ».

En savoir plus

Eat's A Deal
Site ici
Instagram ici