Et si on faisait escale en Islande?

A mi-chemin entre les Etats-Unis et la France, on oublie souvent l’existence de l’Islande. C’est bien pour cette raison que la compagnie aérienne Icelandair a lancé une offre permettant à toute personne achetant un billet entre les Etats-Unis et l’Europe d’y faire escale sans supplément, jusqu’à sept jours. Elle a, en outre, ouvert en octobre 2013 une liaison entre la capitale Reykjavik et Newark.

L’option du “stop over” est idéale pour découvrir l’Islande, à l’aller ou au retour d’un séjour en France. Autre avantage : le temps de vol est coupé en deux, tout comme le décalage horaire – et le tarif total n’est pas plus élevé qu’un billet classique.

Un séjour en Islande est un voyage à part. Ce pays viking à l’orée du cercle polaire, presque sans arbres, ne compte que 320.000 habitants – la légende veut qu’il soit peuplée d’elfes. L’Islande offre avant tout une dose de nature dans sa version la plus sauvage : toundra, prairies multicolores, geysers fulgurants, glaciers imposants, volcans en activité… Un paradis pour les trekkers.

L’ile se prete aussi très bien à des vacances en famille. De nombreux sites sont accessibles à deux ou trois heures de route de Reykjavik. Les Islandais, en bons nordiques, manient parfaitement l’anglais et les touristes sont bien accueillis.

Les points négatifs ? Des hôtels chers (pour une qualité sans plus) et une cuisine locale qui laisse dubitatif – d’ailleurs, pizzas et hamburgers sont les plats les plus communs.

Quant au climat, il est moins extrême qu’on ne le croit. Le thermomètre affiche en moyenne -2 degrés en janvier, et jusqu’à 14 en juillet, lorsque le soleil ne se couche presque jamais.

A voir 

Le Blue Lagoon. Tout près de l’aéroport, c’est l’étape incontournable des touristes. En été ou en hiver, on se prélasse dans ces vastes bassins extérieurs géothermaux, remplis d’une eau turquoise à 39 degrés.

Le Cercle d’or. Circuit d’une grosse demi-journée, qui vous mènera dans trois sites naturels spectaculaires : des chutes d’eau, un ancien parlement viking, et des geysers.

Landmannalaugar. Site de randonnée mythique, au coeur d’un massif volcanique coloré. Ballades à la journée ou sur plusieurs jours.

Vik. Village du bout du monde entouré de falaises noires recouvertes de macareux.

Skafatell. Parc national au pied d’un immense glacier de la taille de la Corse. Nombreuses randos.

Reykjavik. Pour faire du shopping (pulls en laine, bonnets, produits cosmétiques thermaux), visiter le coquet centre-ville, le musée national, et sortir le soir dans les bars (nombreux concerts).

Randonnées. Depuis 1994, Icelandic Mountain Guides propose des randonnées et autres activités dans les paysages icelandais.

Quelques adresses 

Hotel Centrum (à Reykjavik). Au centre de la capitale, grandes maison traditionnelle avec 90 chambres modernes, tout confort.

Iceblue Lodge (vers le Cercle d’or). Chambre d’hôtes dans une maison en bois appartenant à un architecte, en pleine nature. Jacuzzi extérieur chauffé et petit déjeuner gargantuesque.

Hotel Edda (à Vik).  Moderne et confortable, à quelques encablures de la plage.