Aux Etats-Unis, la mode française s’offre un road trip

Crédit photo : Adrien Dubuisson

Plutôt que d’attendre qu’ils se déplacent, on a préféré aller directement à la rencontre des distributeurs“. Depuis plus d’un mois, Jean-Baptiste Langlais, le créateur du French Fashion Tour (FFT), sillonne l’Amérique dans un van argenté pour y présenter les collections printemps/été 2013 d’une dizaine de marques françaises.

Cet entrepreneur français, qui travaille dans le milieu des salons de mode depuis plusieurs années, a créé Transatlantic en début d’année, une entreprise qui met en relation marques françaises et distributeurs américains avec l’ambition de tisser de “nouveaux liens, plus étroits” entre les secteurs de la mode des deux pays.

Accompagné de deux collègues et d’un photographe, il a sauté dans une grande caravane avec pour principal bagage de nombreux échantillons des marques qu’il représente (Guibert Paris, Royalties, Corpus Christi…) et le voilà parti pour un road trip très fashion. De San Francisco à Atlanta, les membres de ce FFT ont parcouru des milliers de kilomètres pour venir à chaque fois au plus près de leurs potentiels clients. Les onze marques représentées sont toutes françaises: “Elles véhiculent une vraie histoire, une identité“, explique Jean-Baptiste Langlais. Peu connues et plutôt haut-de-gamme, aucune n’est encore présente aux Etats-Unis.

À Los Angeles, l’équipe du FFT s’est installée à un point fixe de la ville, et a reçu la visite de plusieurs magasins intéressés par les marques. À Austin, la caravane argentée s’est déplacée chez chaque distributeur. “Selon la ville, on a adapté notre façon de présenter les marques, explique le fondateur de Transatlantic. Mais dans tous les cas, ça nous a permis de mieux appréhender l’opinion des acheteurs sur la mode française“, affirme-t-il.

Et quelle est-elle, cette opinion ? “Les distributeurs américains sont souvent fiers d’avoir des créations françaises, se réjouit Jean-Baptiste Langlais. Mais ils ne font pas eux-mêmes la démarche d’aller vers les marques, et ne sont pas du tout accompagnés sur la Fashion Week française“, constate l’entrepreneur. Le FFT agit aussi sur ce terrain-là : l’équipe propose des offres spéciales aux distributeurs pour faciliter leur venue à Paris en octobre (lors de la Fashion Week). Une manière d’honorer le sponsorship de Transatlantic par le salon parisien de mode Who’s Next.

Ces road-trippeurs de la mode sont finalement arrivés jeudi soir à New York, où un programme serré les attend. L’équipe s’installera au Phyto Universe (Lexington et 58ème avenue) pour présenter ses collections durant la Fashion Week new-yorkaise. Le FFT conclura son road trip chic avec Chicago, la dixième ville du voyage, à la mi-septembre. Après quarante jours de voyage et 7.000 kilomètres dans les dents, Jean-Baptiste Langlais est épuisé. “C’était intense, mais c’était une très belle aventure, insiste-t-il. L’idée maintenant, c’est de faire ça tous les ans !

[imagebrowser id=41]

Crédit photo : Adrien Dubuisson