Austin se prépare au Grand Prix des Etats-Unis

L’excitation est palpable. Avec 200 à 300 000 visiteurs attendus à Austin de vendredi à dimanche, une centaine de concerts et d’animations sur la Formule 1 dans le cadre de l’Austin Fan Fest, les habitants de la capitale du Texas ne pourront pas échapper au Grand Prix des Etats-Unis, le premier depuis cinq ans. Austin n’avait jamais accueilli une telle manifestation.

Bien sûr, le circuit ayant été construit dans une zone rurale proche de l’aéroport, la manifestation a ses opposants. Ces derniers regrettent la destruction de terres agricoles et craignent que la ville de moins d’un million d’habitants soit bloquée.

Mais, pour leur part, les Dolisy-Lecluse ont hâte d’y être. « D’origine belge, j’ai toujours suivi la Formule 1 avec mon père, qui adorait les Ferrari, puis avec mon mari, avant que nous ne partions pour les Etats-Unis en 1997, confie Nathalie Dolisy-Lecluse. Là, j’ai perdu l’intérêt pour les courses automobiles, car nous n’avions pas la télé au départ, puis nous étions bien occupés avec les enfants. Mais c’est assez exceptionnel d’avoir un Grand Prix organisé chez soi. Même si les places étaient chères, nous en avons acheté ». Son conjoint Joël « ne tient plus en place ».

Les Américains curieux de découvrir la F1

Les incertitudes sur le respect du calendrier sont donc bien loin. En soutien au projet, Benoît Rochard, installé à Austin depuis 1998, et ses amis ont acheté des entrées pour les quinze premières éditions. « Aujourd’hui, beaucoup sont déçus de ne pas avoir d’entrée. Les billets, notamment pour les places debout, qui ne sont pas plus chers que ceux des festivals Austin City Limits ou South by Southwest, se sont vendus assez vite », souligne le Français.

Car la Formule 1 a beau être encore largement méconnue au pays du Nascar, il n’y a pas que des Européens qui s’intéressent au Grand Prix. « Depuis six mois, les gens se mettent dedans. La piste de karting située sur East Cesar Chavez Street rencontre de plus en plus de succès. Et je n’arrête pas d’avoir  des questions sur le fonctionnement de la F1», assure Benoît Rochard, qui tient une chronique à ce sujet sur Austin.CultureMap.com.

Quatre pilotes francophones

La ville d’Austin attend « des milliers de visiteurs internationaux » et a mis en ligne un site web dédié au Grand Prix pour les orienter et les renseigner sur les fermetures de rues, dès ce mercredi, dans le centre de la ville. « La part des étrangers parmi les visiteurs ne devrait pas dépasser les 15 % », estime Benoît Rochard.

Nul doute que les trois pilotes français participant à la course, Romain Grosjean, Charles Pic et Jean-Eric Vergne ainsi que le Belge Jérôme d’Ambrosio attireront l’attention. Outre les inconditionnels de Formule 1, qui font le déplacement pour chaque Grand Prix, la plupart des médias francophones spécialisés auront des envoyés spéciaux. Une fois n’est pas coutume: Austin sera le centre du monde.