L’hommage de Long Beach à Nohemi Gonzalez, tuée à Paris

Elle avait 23 ans et se trouvait à Paris depuis deux mois, dans le cadre d’un programme d’échange. Elle a été  fauchée vendredi soir à la terrasse d’un café.

Dimanche l’Université d’état de Long Beach a rendu un émouvant hommage à Nohémi Gonzalez en présence de sa famille, de ses camarades et de son petit ami, également étudiant sur le campus.

« Les mots qui me viennent quand je pense à Nohémi sont l’ouverture et la curiosité d’esprit» a dit d’elle Martin Herman,  le responsable du département Design, où Nohémi  étudiait depuis trois ans.

Incapable de retenir leurs larmes, sa sœur, son petit ami Tim Mraz (brassard noir et dessin de drapeau français au bras) ainsi que plusieurs de ses amis ont évoqué une fille pleine d’énergie et passionnée par ses études.

L’auditorium de la maison des étudiants n’a pas pu contenir les centaines de personnes présentes et beaucoup ont dû suivre la cérémonie de l’extérieur.

La famille de Nohémi, d’origine mexicaine était placée au premier rang, et le Consul général de France Christophe Lemoine, très ému lui aussi, est monté sur l’estrade pour leur présenter ses condoléances au nom des Français.

A l’issue de la cérémonie, chacun avec une bougie à la main a été invité à se recueillir un moment à l’extérieur. Spectacle émouvant de centaines de petites flammes rassemblées dans la nuit.

Très affectée, Peggy Murphy Hayden, une responsable administrative de l’université s’est étonnée que l’on souligne la nationalité américaine de Nohémi : « Ca ne change rien, non,  le passeport qu’ils avaient ? Ils étaient sortis s’amuser, profiter de leur jeunesse. Et c’est ce qu’ils avaient de mieux à faire. Et maintenant tout est terminé! »