Attentat de New York: Donald Trump veut en finir avec la loterie de carte verte

Aujourd’hui, je commence le processus pour mettre un terme à la loterie de la diversité“. Ces paroles sont celles de Donald Trump. Pendant une réunion de son cabinet, mercredi 1er novembre, le président américain a indiqué qu’il avait l’intention de demander au Congrès d'”initier immédiatement des travaux visant à se débarrasser de ce programme“. “La loterie de la diversité, ça sonne bien, ce n’est pas bien. Ce n’est pas bon. Cela n’a pas été bon et nous y sommes opposés“, a-t-il ajouté.

Cette décision marque la remise en cause la plus forte de ce programme par le président depuis le début de son mandat. La “DV Lottery”, communément appelée “loterie de la carte verte”, permet à plus de 50.000 personnes par an d’obtenir un titre de résidence permanente. Des millions de personnes dans le monde entier y participent chaque année.

Avant l’attentat de New York, attribué à un ressortissant ouzbek de 29 ans arrivé aux Etats-Unis en 2010, Donald Trump ne cachait pas son hostilité contre cette loterie. Il a récemment plaidé pour la remplacer par un système d’immigration basé sur le mérite. Mercredi, il a affirmé sur twitter que le tueur présumé était venu sur le sol américain grâce à la loterie, avant de s’en prendre au chef-de-file des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, qu’il semble considérer comme l’inventeur du programme. “Nous nous battons pour un système basé sur le mérite. Plus de systèmes de loteries démocrates. Nous devons être plus durs et plus intelligents“, a-t-il écrit dans un autre tweet.

Chuck Schumer a été l’un des instigateurs de la loterie en 1990, mais il a aussi voulu s’en débarrasser en 2013 dans le cadre d’un compromis avec les républicains. “On dirait qu’il n’est pas trop tôt pour politiser une tragédie“, a-t-il répondu sur twitter à son tour. L’actuelle loterie, pour l’année 2019, est ouverte jusqu’au 22 novembre.