Armelle Gloaguen, de Westchester à la “Jungle” de Calais

Pour en savoir plus

 

Le site d'Armelle for Kids

C’est un voyage en France pas comme les autres que s’apprête à faire Armelle Gloaguen.

La chanteuse et éducatrice française du Westchester se rend dans “La Jungle” de Calais pour proposer une série d’ateliers musicaux aux jeunes réfugiés de l’École Laïque du Chemin des Dunes, une éablissement où des volontaires leur enseignent le français et l’anglais. Au total, elle y passera quatre jours, du 22 au 25 août, accompagnée par la clarinettiste Kara Dago-Clark.

Destinés à favoriser l’expression de ces jeunes, ces ateliers reposent sur une “approche multi-sensorielle” qui rassemble chansons, maniement d’objets et références visuelles. Ces animations sont calquées sur le modèle de celles qu’Armelle Gloaguen, qui fut autrefois directrice d’un orphelinat au Guatemala, propose aux Etats-Unis dans le cadre de sa non-profit Armelle for Kids. Celle-ci a vocation à venir en aide par la musique à des jeunes défavorisés ou fragiles dans les foyers pour femmes battues, les orphelinats ou encore les écoles sinistrées.

“Le but est de commencer à neuf heures du matin et de terminer le soir, lorsque tout le monde est couché, explique la Française. Les enfants de Calais ont besoin de ces outils cognitifs. Ils leur serviront de moyens de stabilisation et d’exutoire émotionnel afin de les aider à mieux gérer ce qu’ils ont vécu” . La musicienne n’arrivera pas sur place les mains vides. Elle aura plusieurs instruments dans ses valises, dont 38 flûtes à bec provenant du Carnegie Hall. De quoi apporter un peu de réconfort à ces enfants déracinés, qui représenteraient un dixième de la population de la “Jungle” . “Cela sera ma première fois dans un camp de réfugiés. Ça me rappelle mon expérience à l’orphelinat, sauf que les conditions sont encore plus désespérées. À l’orphelinat au moins, il y avait une structure. Ils étaient protégés, avaient une école, des repas, un soutien” .

Pour en savoir plus

 

Le site d'Armelle for Kids

- Services -
PARTAGER
Article précédentHubert Joly invité d’honneur du gala de la FACC Foundation à New York
Article suivant“Notre E-2, un chemin de croix”