Après 53 ans de service, Le Périgord ferme ses portes à New York

Le Périgord (Facebook)

C’est une institution de la scène culinaire new-yorkaise qui s’en va. Le Périgord, restaurant français chic de l’Upper East Side qui a servi Truman Capote, Richard Nixon et Jackie Kennedy entre autres, a fermé ses portes samedi après “trois millions de repas servis à nos chers amis“, selon le restaurant ouvert en 1964.

Le propriétaire du restaurant, Georges Briguet, a pris cette décision à la suite de négociations de plusieurs mois avec le syndicat du restaurant. Il réclamait de la direction qu’elle mette davantage la main à la poche pour couvrir les dépenses de santé et les retraites du personnel. Selon le propriétaire, l’accord l’aurait conduit à payer chaque employé 80 dollars de plus par jour. Le surplus pour le restaurant aurait été de 12 000 dollars par jour. “Nous aurions dû trop augmenter le prix du dîner, a-t-il confié au site spécialisé Eater. Nous n’avons pas le choix.

Le responsable syndical Mike Feld, qui était en négociation avec Georges Briguet depuis l’an dernier, a indiqué à Eater que le patron n’a jamais laissé entendre qu’il fermerait son affaire faute d’accord et que le personnel a appris la nouvelle jeudi.

Il n’y a plus beaucoup de restaurants new-yorkais dont le personnel est syndiqué: les cafetarias d’entreprises, les restaurants d’hôtels ou de stades sont davantage concernés car leurs employés sont plus nombreux. Georges Briguet a l’intention de rouvrir un autre restaurant “dans les six mois” à la même adresse. Non-syndiqué celui-là.