Antonin Baudry, le scénariste masqué de Quai d’Orsay, récompensé à Angoulême

C’était déjà un secret de Polichinellle, notamment pour beaucoup de ceux qui ont croisé Antonin Baudry dans ses fonctions de Conseiller culturel à New York. Mais c’est désormais officiel: Antonin Baudry est bien “Abel Lanzac”, le scénariste de Quai d’Orsay, bande-dessinnée à succès, qui raconte les aventures et délires d’un ministre des Affaires étrangères français, qui ressemble étrangement à Dominique de Villepin.

Le diplomate a tombé le masque dimanche à Angoulême en venant recevoir le prix du meilleur album pour le deuxième tome de Quai d’Orsay, Chroniques Diplomatiques. “Jusqu’ici je me sentais obligé de garder l’anonymat” a-t-il confié aux journalistes après avoir reçu son prix. Un devoir de réserve dû à sa position priviliégiée: membre du cabinet de Dominique de Villepin, alors ministre des Affaires étrangères, il était très bien placé pour décrire avec précision -et cruauté- la vie du Quai vue de l’intérieur.

A New York depuis deux ans et demi, Antonin Baudry y dirige les services culturels de l’Ambassade de France pour l’ensemble des Etats-Unis. Son goût du livre l’a poussé notamment à promouvoir avec force l’ouverture (prévue à l’automne prochain) d’une librairie française à New York . Une libraire où on trouvera, forcément, des BD. Et peut-être aussi des films, le cinéma étant la prochaine étape de ce touche à tout, qui vient d’écrire, avec Christophe Blain, le dessinateur de Quai d’Orsay, le scénario du film, tourné par Bertrand Tavernier, dont la sortie est prévue dans quelques mois.