Législative en Amérique du Nord: Anne Rivière ne sera pas candidate

Jeune militante UMP au sein de la Délégation Côte Est, Anne Rivière annoncera dans quelques heures, vendredi, qu’elle renonce à une candidature dissidente lors de la législative partielle en Amérique du Nord.

« L’esprit de responsabilité qui m’a toujours animée me conduit donc à retirer ma candidature à l’élection législative partielle de mai prochain, dans l’intérêt supérieur de la défense des idées et des valeurs de notre mouvement, explique-t-elle dans un communiqué auquel French Morning a eu accès en primeur.  Je refuserai toujours d’être complice d’une défaite de mon parti. »

En février, à la suite de l’annulation de l’élection de Corinne Narassiguin, l’avocate de 26 ans avait présenté sa candidature à l’investiture de l’UMP, avec le soutien de Guy Wildenstein, patron de l’UMP Côte Est. Avocate au barreau de New York, en voie d’installation à Washington, elle avait coordonné en 2012 la campagne de Nicolas Sarkozy auprès des Français de l’étranger. L’investiture a finalement été accordée à l’ancien Secrétaire d’Etat Fréderic Lefebvre.

« Face à la multiplication des candidatures à droite, accentuant la division, là où la situation réclamait pourtant consensus et unité, j’ai souhaité prendre le temps de réfléchir au maintien de ma candidature, en concertation avec les militants, écrit-elle. Face à la gravité des enjeux pour l’avenir de notre pays, nous avons plus que jamais besoin d’une opposition forte et constructive.»

Dans un message séparé, elle précise qu’elle n’a pas l’intention de soutenir de candidats. ” Je laisse ceux qui m’ont suivie libres de leur choix, et je ne compte faire campagne pour aucun candidat.