Pourquoi les Américains sont-ils aussi peu nombreux à avoir des passeports ?

Si le passeport américain compte parmi les plus “puissants” au monde selon le site Passeport Index, les Américains restent peu nombreux à en détenir un. Pourquoi?  C’est la question bête de la semaine.

Selon le Bureau des affaires consulaires américain, 125 907 176 passeports étaient en circulation en 2015 aux USA. Avec une population estimée à 320 millions d’habitants, 39,4% des Américains possèdent donc ce précieux document. C’est peu comparé aux Anglais et aux Canadiens qui détiennent respectivement 75% et 60% de passeports en circulation (aucun chiffre officiel n’est communiqué pour la France).

Première explication: les Américains ne vont pas beaucoup à l’étranger. Selon une étude de la société de change Travelex, deux tiers d’entre eux ne sont pas partis à l’étranger en 2015. Ce n’est pas un cliché, les Américains voyagent beaucoup intra-muros. Pourquoi ? La réponse est évidente: le pays a de quoi satisfaire à lui seul les voyageurs les plus acharnés. Comme le précise le magazine Forbes, “l’Amérique est exceptionnellement étendue. Vous pouvez faire rentrer la France, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg à l’intérieur du Texas, et même y rajouter les Alpes. Il y a une heure de vol en plus entre New York et Los Angeles (5 h) qu’entre Helsinki et Lisbonne (4h10), avec des paysages toujours vastes et variés“.

Difficile aussi de partir loin quand on a peu de vacances. Si les Français disposent de 30 jours de congés payés par an, la loi américaine n’oblige pas les employeurs à prendre en charge les congés de leurs employés. Comme le précise le New York Times, “en 40 ans, 2015 est l’année où les Américains ont pris le moins de vacances. Quand il s’agit de voyager à l’étranger, il s’avère qu’ils choisissent des destinations proches de chez eux“.  Le Mexique était ainsi la destination préférée des américains en 2015 juste devant le Canada.

Mais si les Américains voyagent principalement “intra-muros”, les habitudes sont en train de changer.  Selon Bina Lachman, de l’agence de voyage Bobbie’s Travel Agency, “les Américains voyagent de plus en plus à l’étranger. 90% de nos clients partent en Amérique centrale et du sud, des destinations qui nécessitent des passeports“.

Bryan Fon, de l’agence Over Sun Travel Agency à Los Angeles, constate également “une forte augmentation des demandes de voyage à l’étranger depuis une dizaine d’années.” Les chiffres leur donnent raison. En 2005, seuls 65 millions d’Américains avaient un passeport soit 21,9% de la population, leur nombre a donc presque doublé en dix ans. Plusieurs facteurs peuvent expliquer l’intérêt croissant des Américains pour les passeports. La mondialisation a notamment eu un impact sur le tourisme aux Etats-Unis comme ailleurs, permettant de voyager plus simplement et à moindre frais vers des destinations lointaines et exotiques.

Mais il y a aussi une explication plus proche: les conditions de voyage au Canada et au Mexique ont changé en 2007. Avant cette date, les Américains pouvaient circuler dans ces deux pays avec un simple permis de conduire. Désormais, un passeport est obligatoire pour tout vol, et une Enhanced Driver’s License est nécessaire pour un voyage par voie terrestre ou maritime.