Affaire Epstein: le nom du Français Jean-Luc Brunel refait surface

Jeffrey Epstein / wikipedia

Un Français figure parmi les noms des hommes puissants impliqués dans l’affaire Epstein, le milliardaire américain inculpé en juillet pour trafic sexuel et décédé samedi 10 août. L’agent de mannequins Jean-Luc Brunel, dont l’entreprise MC 2 Model Management est basée à New York, Miami et Tel Aviv, est cité dans des documents judiciaires rendus publics vendredi 9 août, la veille du suicide de Jeffrey Epstein dans sa cellule à New York.

Jean-Luc Brunel serait impliqué dans le recrutement des jeunes filles, souvent mineures, avec lequel le financier déchu a eu des rapports sexuels dans ses nombreuses propriétés. L’avocat du Français n’a pas souhaité commenter ces accusations.

Celles-ci sont portées par Virginia Roberts Giuffre, que Jeffrey Epstein aurait forcé à avoir des relations sexuelles avec lui et d’autres hommes de pouvoir. Outre Jean-Luc Brunel, l’ancien gouverneur du Nouveau Mexique Bill Richardson, le Prince Andrew, un ancien sénateur, un financier et un ancien scientifique du MIT sont cités dans ces documents, qui proviennent d’une plainte pour diffamation initiée en 2016 par l’ancienne compagne de Jeffrey Epstein, Ghislaine Maxwell. Virginia Roberts Giuffre accusait cette dernière d’avoir participé au recrutement de jeunes filles pour le compte de son ex-compagnon.

Ce n’est pas la première fois que le nom de Jean-Luc Brunel, connu pour avoir découvert Christy Turlington et Milla Jovovich notamment, est associé à celui d’Epstein. En 2015, Virginia Roberts Giuffre avait accusé le Français d’avoir recruté des “dizaines de mineures” pour “nourrir le fort appétit” de Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell “pour avoir des rapports sexuels avec des mineurs“. Elle a aussi affirmé avoir participé à des orgies avec l’agent et eu des relations sexuelles avec lui à plusieurs reprises entre 16 et 19 ans. À l’époque, il avait “nié fortement” avoir “participé, directement ou indirectement, aux actions dont est accusé M. Jeffrey Epstein“. Aucun des hommes nommés dans les documents révélés vendredi n’a été poursuivi en lien avec l’affaire.