A Santa Barbara, un chef devenu décorateur d’intérieur

En savoir plus

Dans "Portraits de reconversion", on explore les changements de vie radicaux qu'opèrent certains expatriés quand ils arrivent aux Etats-Unis.

Il n’aura pas fallu longtemps à Myriam et Romain Doussineau pour se faire une place au soleil de Santa Barbara. Cinq ans après avoir fait l’acquisition d’une petite société de revêtements de sols employant une demi-douzaine de personnes, le couple se trouve désormais à la tête de Reed Interiors, l’une des entreprises les plus en vue en matière de design d’intérieur.

«En 2009, mon épouse, qui travaillait chez Johnson & Johnson, s’est vue proposer un poste en Californie, raconte Romain Doussineau, 54 ans. Nous avions toujours souhaité tenter une expérience à l’étranger, nous avons donc foncé.»

Après une vie professionnelle à relever de nouveaux challenges dans tous les domaines (chef exécutif pour la prestigieuse Maison Prunier dans le XVIe arrondissement de Paris et pour le Café de la Jatte à Neuilly-sur-Seine, création d’une société de lavage automobile baptisée «Net Car» en 1994, puis directeur développement Europe pour la société «Meguiar’s» durant huit ans), Romain Doussineau songe par conséquent à se reconvertir et prend le temps réfléchir à de nouvelles opportunités.

«Je savais que je voulais retrouver mon métier d’entrepreneur et créateur, mais je n’avais aucun repère en Californie, explique-t-il. Je ne savais pas vraiment quoi faire, car je venais de passer quelques années à m’occuper de mes enfants. Nous avions toutefois un peu de cash. Je voulais reprendre une entreprise. Je suis diplômé de l’école hôtelière de Paris et j’ai  donc pensé à un restaurant. Mais la concurrence est rude à Santa Barbara et je ne trouvais pas ce qui me convenait.»

L’intéressé étudie alors le système comptable et la gestion des entreprises aux USA, puis se rapproche d’un courtier d’affaires : «Nous étions très attirés par la rénovation et la décoration d’intérieur. Nous avions d’ailleurs rénové et géré plusieurs maisons en France, notamment sur la côte d’azur. Or, justement, fin 2010, on m’a proposé d’acheter une petite société de revêtements de sols.»

Myriam et Romain Doussineau visitent les lieux et entrevoient tout de suite le potentiel de cette entreprise. «C’était le bazar. Il n’y avait pas de show room, pas de design center, le catalogue n’était pas très fourni, mais cela nous a plu. Et surtout, l’entreprise disposait d’employés avec des mains en or.»

Pour $300.000, les époux Doussineau font l’acquisition de la société et en repensent le fonctionnement : «Nous avons rénové les locaux, refait la décoration, puis nous nous sommes intéressés à ce que recherchait la clientèle locale. Nous avons développé de nouvelles gammes, en amenant une tendance européenne, des belles matières et des produits naturels, mais surtout une écoute du client pour s’adapter à son style et sa personnalité.»

Reed Interiors affiche désormais un chiffre d’affaires multiplié par cinq et emploie une trentaine de personnes. L’entreprise vient d’ailleurs de quitter ses locaux situés dans la petite ville de Carpinteria, pour s’agrandir et s’implanter au coeur de Santa Barbara.

Le couple a également décidé de créer une nouvelle branche, en s’associant avec l’architecte français Michel Clair, récemment installé dans la région. A la tête d’Armony Cucine, ce dernier développe une gamme de cuisines et salles de bain design et haut de gamme. «Le talent de Michel est un vrai atout, confie Myriam Doussineau. Il complète parfaitement notre activité et donne davantage de relief à la vision que nous avions pour la société lorsque nous l’avions achetée».

En savoir plus

Dans "Portraits de reconversion", on explore les changements de vie radicaux qu'opèrent certains expatriés quand ils arrivent aux Etats-Unis.