À San Francisco, sept chefs français récoltent des fonds pour les sinistrés d’Harvey

De g. à d. : Xavier Salomon, Claude Le Tohic, Roland Passot, Fabrice Marcon, Gérald Hirigoyen, Joël Guillon, Laurent Manrique

Autour de la grande table communale du restaurant basque Piperade, dimanche 24 septembre, les chefs se sont affairés pour préparer un velouté de tomates froid aux fruits de mer.

Ont répondu à l’appel: Roland Manrique (Café de la Presse), Fabrice Marcon (Berkeley City Club), Roland Passot (La Folie), Gérald Hirigoyen (Piperade), Xavier Salomon (Ritz-Carlton Half Moon Bay), Claude Le Tohic (Alexander group) et Joël Guillon (Left Bank). Des professionnels déterminés à régaler les papilles de 70 convives d’un dîner destiné à récolter des fonds pour les sinistrés de l’ouragan Harvey. “J’ai eu l’idée de rassembler les maîtres cuisiniers français de San Francisco pour organiser ce dîner“, explique Laurent Manrique. “Face à une telle catastrophe, tout le monde est solidaire, et on répond sans hésiter à l’appel“, poursuit Gérald Hirigoyen, chef chez Piperade depuis 1996.

Roland Passot en cuisine
Roland Passot en cuisine
Joël Guillon et Fabrice Marcon en cuisine
Joël Guillon et Fabrice Marcon en cuisine

En cuisine, la camaraderie est de mise: même si les chefs ont chacun leur spécialité, ils travaillent ensemble à la mise en place des plats. Au menu, terrine de foie gras aux épices d’automne, carpaccio de Saint-Jacques, cod façon bouillabaisse, canette aux figues et petits légumes, et pour finir une forêt noire revisitée, le tout accompagné de vins français, californien et espagnol.

Roland Manrique, Claude Le Tohic et Fabrice Marcon
Roland Manrique, Claude Le Tohic et Fabrice Marcon

Les soixante-dix convives ont déboursé 175 dollars par personne pour ce repas de charité. Les fonds seront reversés à la Food Bank de Houston. “Nous avons des amis à Miami qui ont souffert des derniers ouragans“, explique Kay Rousseau, qui est venue dîner avec son mari. “Nous adorons la cuisine de Piperade, et nous sommes des francophiles convaincus: il ne nous en fallait pas plus pour nous convaincre d’agir pour la bonne cause, tout en dégustant des mets délicieux.

Les convives du repas organisé par 7 chefs français
Les convives du repas organisé par 7 chefs français

Outre les sinistrés texans d’Harvey, les victimes d’Irma, de Maria et du tremblement de terre qui a touché le Mexique sont dans l’esprit de tous: “Malheureusement, on pourrait organiser des repas de charité comme celui-là tous les jours en ce moment“, constate tristement Xavier Salomon, chef au Ritz-Carlton d’Half Moon Bay depuis quinze ans. “Nous nous étions déjà engagés à donner les recettes à la Food Bank de Houston, on ne pouvait plus changer cet objectif en cours de route“, explique Laurent Manrique, le principal instigateur de l’événement.

Mise en place de la forêt noire
Mise en place de la forêt noire

En plus de leurs talents culinaires, les chefs ont tout mis en oeuvre pour minimiser les coûts liés au dîner: Gérald Hirigoyen a proposé d’utiliser son restaurant Piperade, d’habitude fermé le dimanche soir; les fournisseurs des différents restaurants des chefs français ont donné la nourriture et les vins: “J’ai appelé Tsar Nicolaï, mon fournisseur de caviar, qui a tout de suite proposé d’offrir un demi kilo pour le repas“, rapporte Roland Passot, chef à La Folie.

Le personnel de plusieurs restaurants a aussi répondu présent pour aider gracieusement en cuisine et en salle. “Au final, une fois les faux frais déduits, on espère pouvoir donner environ 10.000 dollars à la Food Bank de Houston, grâce à ce repas, auxquels s’ajouteront les dons de clients qui ne pouvaient pas venir et qui ont tout de même tenu à participer à cet élan solidaire“, se réjouit Gérald Hirigoyen.