À Petit Crenn, de la cuisine bretonne comme à la maison

Ce sera sans doute l’une des adresses les plus courues de la rentrée. Petit Crenn, ouvert le 11 août par la cheffe étoilée Dominique Crenn, est un bistrot dédié à la cuisine de Bretagne, ambiance comme à la maison.

“C’est un restaurant family-style, qui se veut un hommage à la cuisine de ma mère et de ma grand-mère, qui viennent du sud Finistère”, raconte Dominique Crenn, qui a choisi, pour ce nouveau lieu, Hayes Valley, à San Francisco. Le restaurant est situé dans les anciens murs du Bar Jules, en face de l’appartement où elle vivait il y a peu.

“J’ai grandi à Paris, mais j’ai passé toutes mes vacances à Locronant, chez mon oncle. La Bretagne, c’est un petit pays à part, avec beaucoup de fierté, des produits et une cuisine exceptionnelle”, nous explique Dominique Crenn, dont le nom est bien connu des gastronomes de San Francisco.

image1

Sa réputation, elle la doit à l’Atelier Crenn, un restaurant haut-de-gamme d’une trentaine de couverts, qu’elle a ouvert en 2011 et qui a gagné deux étoiles Michelin. Le menu unique y est décrit sous forme de poésie, et coûte 225 dollars.

Rien à voir avec Petit Crenn, qui est plus accessible. Mais qui n’est pas non plus un restaurant comme les autres. Ainsi, il n’y a pas de serveurs : les plats sont apportés par les cuisiniers. Pas de pourboires, Dominique Crenn est formelle là-dessus. Et pas de choix : à table, il n’y a qu’un seul menu fixe (prix : 72 dollars). Il est changé tous les soirs, en fonction de l’arrivage. On peut néanmoins choisir quelques plats à la carte, au bar.

image2

“Je vais préparer de la cuisine bio avec des produits issus de ma ferme, ou des fermes de la Sonoma Valley. Les poissons seront livrés tous les jours. Je vais faire beaucoup de légumes, beaucoup de plats au feu de bois, du kig ha farz, des plats à base de sarrasin. Il y aura aussi des huitres, des escargots petits gris, de la cotriade. Mais pas de viande”, explique la Française de 50 ans, arrivée à San Francisco en 2007, où elle a d’abord travaillé au restaurant de l’Intercontinental.

Le diner est servi à heure fixe (deux services par soir) et accompagné de vins naturels, ou différents types de cidres artisanaux.

En septembre, Petit Crenn ouvrira aussi le matin et le midi, avec un petit-déjeuner français (oeufs à la coque, tartines, croissants, quelques fromages et des poissons fumés) et pour le midi, des tartines, salades et crêpes.

Au total, Petit Crenn compte 28 places assises, et dix autour du bar, ainsi que huit places dehors. On parie qu’elles vont s’arracher.