Émeutes à New York : “Ils ont cassé ma vitrine avant de me voler 50 000$ de bouteilles”

Impact dans la vitrine de Empire State of Wine, une cave à vin française de Flatiron District. Crédit photo : Eddy Le Garrec

“Il était environ 4h du matin quand huit personnes ont cassé ma vitrine avant de me voler près de 50 000$ de bouteilles”. Eddy Le Garrec est très en colère. Patron d’Empire State of Wine, une cave à vin située dans le Flatiron District (111 W 20th St), le Français s’est réveillé comme beaucoup d’autres propriétaires de commerces de la ville avec la gueule de bois ce lundi 1er juin. “Nos caméras de surveillance ont tout filmé. Ce qui m’a rendu le plus fou, c’est que des policiers étaient sur place, mais ils n’ont pas bougé”, explique Eddy Le Garrec, qui lundi après-midi attendait toujours que la police vienne constater les dégâts dans sa boutique.

Les Etats-Unis sont le théâtre de manifestations antiracistes depuis le 25 mai, date de la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans mort asphyxié par un policier blanc à Minneapolis. A New York, des manifestations pacifiques ont eu lieues en journée samedi et dimanche, avant de laisser place à des émeutes et des pillages la nuit.

Une douzaine de magasins de luxe ont notamment été touchés à SoHo dans la nuit de samedi à dimanche, dont notamment deux français : Louis Vuitton (116 Greene St) et Chanel (139 Spring St). Le Fournil, boulangerie française d’East Village (115 2nd Ave), qui a ouvert il y a quelques mois, a également été “abîmé” samedi soir comme l’a expliqué son propriétaire Jean-François Hébert sur Instagram dimanche. “Je remercie nos voisins pour avoir monté la garde et tenté de protéger la boulangerie”, a-t-il précisé avant d’ajouter que Le Fournil allait rouvrir partiellement lundi.

Inquiet que les pillages continuent cette semaine, Eddy Le Garrec va quant à lui fermer sa cave à vin et la barricader. “Le maire et la police ne font rien. Il faut envoyer l’armée avant de voir les gangs débarquer”. Plus de 250 personnes ont été arrêtées dimanche soir par la police new-yorkaise. Une multitude de vidéo sur les réseaux sociaux montrent l’intervention de la police pendant les pillages :

Lundi matin, le maire Bill de Blasio a par ailleurs annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 11h du soir à 5h du matin et le déploiement de 4.000 policiers supplémentaires.