A Los Angeles, une veillée pour le peuple français

Los Angeles était debout avec Paris, lors de la veillée organisée devant le Consulat de France, samedi.

Samedi 14 novembre, 17 heures. Les cheveux tombant sur le visage, une adolescente s’affaire devant le Consulat de France à Los Angeles, disposant des veilleuses avec minutie.

« C’est comme ça que je le voulais », lâche-t-elle, avant de dévoiler un signe « peace and love » lumineux. Fleurs, bougies, dessins et drapeaux français ornent le trottoir du bâtiment, transformé en mémorial.

LA 9

Près de 350 personnes ont répondu à un appel de rassemblement pour rendre un hommage aux victimes des attentats qui ont ébranlé Paris. Quelques mobilisations spontanées avaient déjà eu lieu la veille, alimentées par les réseaux sociaux, comme devant le café Le Figaro à Los Feliz. « On n’avait pas envie de rester seul », avoue Brice, un Français.

Alors que le soleil disparait, les groupes affluent au croisement de Beverly Glen et de Santa Monica Boulevard, en ce samedi après-midi. « Nous sommes beaucoup plus nombreux que pour Charlie Hebdo », reconnaît Lucie, professeur de français.

Rassemblement LA

Et ils étaient une majorité d’expatriés à parler la langue de Molière dans l’assemblée, tous se demandant des nouvelles des proches restés à Paris. Encore sur le coup de l’émotion, Nadia, une française de 30 ans, est venue se recueillir. « J’ai réussi à avoir assez vite des nouvelles de mes proches, sauf d’un ami qui se trouvait au Bataclan. J’ai été informée, plus tard, qu’il avait été blessé au bras », raconte-t-elle. « Maintenant, il faut être solidaire, montrer que l’on se mobilise contre cette barbarie. »

Non loin de là, un jeune garçon ne peut s’empêcher de laisser les larmes couler sur ses joues. « Nous avons tenu à lui expliquer ce qu’il s’est passé. Il est très touché », raconte sa mère.

LA1

Sobrement et s’arrêtant au passage pour saluer des connaissances, le Consul Général de France, Christophe Lemoine, décide de prendre la parole et demande à la foule d’observer une minute de silence. Les larmes sont légions, le choc et l’émotion se lisent sur les visages. Le recueillement terminé, un homme entonne l’hymne national français. La Marseillaise est massivement reprise et retentit sur le boulevard de Santa Monica.

LA 6

De nombreux Américains ont également fait le déplacement, tenant à afficher leur solidarité avec le peuple français. C’était notamment le cas d’une sexagénaire qui brandit l’étendard « Je suis Paris », ainsi que de Robert et sa femme qui tenaient à « soutenir la France, comme les Français l’ont fait pour nous lors du 11 septembre ».

Un professeur de l’université de Long Beach est également venu rendre hommage à une de ses étudiantes, Nohemi Gonzalez, décédée en ce tragique vendredi 13 novembre. « Elle était en échange scolaire à Paris. Nous organisons un rassemblement en sa mémoire ce 15 novembre. »

Rassemblement Los Angeles

C’est dans la pudeur que se termine cette veillée, 18 heures passées, les marques de solidarité continuant d’affluer. A quelques mètres de là, la chanson Douce France résonne, reprise sur de nombreuses lèvres. Musique, fleurs et bougies comme armes contre la barbarie.

Deux autres rassemblements de soutien sont organisés aujourd’hui dimanche et demain.

Dimanche 15 novembre, rassemblement à 4pm à l’université California State Long Beach, en mémoire de Nohemie Gonzalez, une étudiante en échange scolaire à Paris, décédée le 13 novembre à Paris. 1250 Bellflower Blvd, Long Beach, CA 90840

Lundi 16 novembre, rassemblement à 6:30pm devant le Cottage Français de Balboa Park (House of Pacific Relations). 2191 Pan American Rd, San Diego