À Boston, l’union des entreprises franciliennes fait la force

Recréer des réseaux locaux d’entreprises françaises partout aux Etats-Unis. Telle est l’ambition de PRIME (Paris Region International Mission Enterprise) et Systematic Paris-Région.

Derrière ces noms obscurs se cachent respectivement le bureau de l’Agence Régionale de Développement Paris Ile-de-France aux Etats-Unis et un pôle de compétitivité francilien créé en 2005. Ce dernier rassemble plus de 600 entreprises de la région, petites, moyennes ou grandes, dans le secteur de la hi-tech appliquée à des industries aussi diverses que la défense, la santé et l’environnement.

Début décembre, ces deux organismes ont annoncé leur rapprochement pour accroitre la force de frappe des entreprises franciliennes innovantes implantées aux Etats-Unis. Le jeudi 13 décembre, ils organiseront leur premier évènement de networking, à Cambridge (Massachussetts). Il est ouvert aux membres locaux de Systematic et toute autre entreprise française ou américaine installée dans la région de Boston. “Nous voulons créer une communauté d’affaires pour permettre aux sociétés présentes sur place de s’aider, trouver des clients, se renseigner sur les questions juridiques, de marketing ou de recrutement”, explique Marie Buhot-Launay, directrice de « business development » au sein de PRIME.

Selon PRIME, Systematic Paris-Région compte 22 membres dans le Massachussetts. Ces entreprises, parmi lesquelles des filiales de grands groupes et un grand nombre de PME, font souvent face à des défis à leur arrivée aux Etats-Unis.  “Une fois que la filiale est créée aux Etats-Unis, il y a des organismes comme UbiFrance qui peuvent aider à son développement, et des échanges se font avec la communauté d’affaires locale, mais beaucoup d’entreprises restent complètement coupées, observe Marie Buhot-Launay. Quand on discute avec elles, on se rend compte qu’elles ont des difficultés, qu’elles sont isolées“.

PRIME veut répliquer ce qu’elle fait à Boston dans d’autres villes américaines où sont présents les  membres du pôle de compétitivité francilien, pour créer des “clusters” d’entreprises au niveau local et promouvoir l’Ile-de-France aux Etats-Unis. Systematic compte 28 membres en Californie, 17 à New York et 160 au total sur l’ensemble du territoire américain. “On n’imaginait pas qu’il y en aurait autant, souligne Mme Buhot-Launay. Les Etats-Unis attirent toujours.