A 40 ans, le LILA veut être un grand de l’éducation bilingue

Agenda

Samedi 3 novembre 2018


“Discover LILA 2018”

Inscriptions ici

Heure : 09:30 AM

(Article Partenaire) Une école française c’est bien. Une école bilingue et internationale, c’est mieux. A l’occasion de ses 40 ans, le Lycée International de Los Angeles (LILA) lance son nouveau plan stratégique pour les cinq prochaines années et revendique sa transformation en “leader de l’éducation bilingue à Los Angeles”.

Ouvert en 1978, l’établissement qui s’appelait alors le “Collège d’études françaises” accueillait sept élèves. Ils sont aujourd’hui plus de 1000 répartis sur cinq campus (Burbank, Los Feliz, Orange County, Pasadena et West Valley). Mais plus que le nombre, c’est le public qui a changé : “désormais, 95 % de nos élèves choisissent une université américaine ou canadienne” constate le chef d’établissement Michael Maniska.

Pour reconnaître cette réalité, et tout en restant un établissement reconnu par les autorités françaises, le LILA met l’accent sur le baccalauréat international (IB), un curriculum très apprécié des recruteurs d’universités nord-américaines. “Dans cet esprit, nous allons ajouter deux ans de ‘voie internationale’ dès la troisième, conduisant à l’IB” note Michael Maniska. L’objectif est de permettre à des élèves venus du système américain de rejoindre le LILA après leur middle school mais aussi à ceux déjà scolarisés dans les classes de collège de rester dans l’établissement tout en choisissant un curriculum enseigné majoritairement en anglais. “Aujourd’hui, tous les élèves de troisième doivent passer le brevet. A partir de l’année prochaine, ceux qui choisiront la voie internationale en seront dispensés.”

Le baccalauréat français n’est pas oublié, mais il a lui aussi une saveur de plus un plus internationale : “en 2020 nous verrons la première promotion de diplômés du l’option internationale du baccalauréat” (à ne pas confondre avec le baccalauréat international (IB), label remis par une institution internationale indépendante NDLR). Surtout, avec la mise en place par l’éducation Nationale de la réforme du baccalauréat (délivré à partir de 2021), avec la suppression des filières et l’instauration de choix de spécialités ainsi que du contrôle continu, “le bac français devrait être mieux compris des universités américaines, et donc devenir encore plus attractif”.

Nous sommes fiers de nos racines françaises, et nous les revendiquons, mais aujourd’hui nous sommes en compétition avec les écoles privées américaines et ce qui compte ce n’est pas tant le résultat au bac que les universités dans lesquelles nos élèves sont admis.” Et là, le LILA est déjà en excellente compagnie : l’an dernier, 78% des élèves se sont vu offrir au moins une place dans une des universités du top 100 mondial. Au-delà des mérites du LILA, c’est aussi la preuve que les avantages d’une éducation bilingue sont désormais reconnus par les plus grandes institutions éducatives américaines.

Pour découvrir le LILA, profitez de la journée “Discover LILA 2018,” le 3 novembre de 9h30 à 11h30, avec une session spéciale à 10h sur l’éducation bilingue présentée par Michael Maniska. Inscriptions ici : https://discoverlila2018.eventbrite.com.

—————-

Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.

Agenda

Samedi 3 novembre 2018


“Discover LILA 2018”

Inscriptions ici

Heure : 09:30 AM