7 manières de vivre plus “écolo” à New York

Face à la montée des températures et la disparition de la biodiversité, il est temps que chacun agisse localement pour la planète. French Morning a répertorié plusieurs initiatives concrètes que chacun peut prendre à New York.

Cultivez vos propres légumes dans un jardin partagé

C’est un fait, la majorité des aliments consommés à New York sont acheminés depuis d’autres Etats, notamment la Californie. Les heures de transport ont un impact sur l’environnement et atténuent le goût du produit une fois dans votre assiette. Pourquoi ne pas choisir de cultiver vos propres fruits et légumes? De nombreux jardins partagés sont mis à disposition par la ville. Mettez les mains dans la terre en rejoignant l’un d’entre eux.

Faites vos courses dans une “food coop”

Vous n’avez pas le temps de faire pousser vos fruits et légumes? Faites vos courses dans l’une des coopératives alimentaires de la ville. Toutes privilégient des produits locaux et cultivés selon les normes de l’agriculture biologique. Et en plus, c’est moins cher. Voici une liste de quatre d’entre elles publiée par French Morning. Vous pouvez aussi choisir l’option “marché fermier” pour trouver des produits locaux ou rejoindre le mouvement CSA (“Community Supported Agriculture), qui permet de soutenir les fermiers locaux en commandant toutes les semaines ou mois des paniers de légumes et de fruits. Voici une liste des CSA à New York et autour.

Choisissez plus souvent des restaurants végétariens 

Dans une ville qui ne compte pas moins de 25.000 restaurants, il est facile de trouver des bonnes adresses végétariennes et pas chères. La rédaction vous recommande notamment les délicieuses salades au poulet “plant-based” de Terri (12,75$) dans le quartier de Flatiron, les hamburgers au lait de soja de Superiority Burger (7$) à East Village, ou les spécialités indiennes d’Ahimsa à Greenwich Village et East Village.

MealPal est également un bon plan pour vous aider à diminuer votre consommation de viande. Ce service propose une formule au mois vous donnant accès à des déjeuners à prix fixes (moins de 7$) dans les restaurants de votre quartier. Cochez l’option végétarienne sur leur site pour un plat sans viande chaque midi.

Mettez vous au compostage 

New York veut aider ses habitants à se mettre au compostage. Alors, allons-y! Plusieurs sites de dépôt de compost sont disponibles dans toute la ville à des heures précises. L’avantage du compostage ? Réduire le gaspillage alimentaire. La nourriture représente 21% des déchets produits par la Grosse Pomme, selon l’association GrowNYC. Le compost est ensuite utilisé dans des projets de jardinage et d’agriculture urbaine pour fertiliser la terre.

Faites du shopping dans des magasins “zéro déchet”

Adoptez un mode de vie éco-responsable en faisant votre shopping dans un des magasins “zéro déchet” de la ville. Certains proposent des produits sans emballage comme la boutique de décoration et d’accessoires pour la maison Package-free à Williamsburg. D’autres comme Zero Waste Daniel, également situé à Williamsburg, ont fait le choix de vêtements réalisés à partir de textiles récupérés à la décharge. En ligne, visiter le site de la Française de New York Clara Sharma Iconable, qui propose une sélection de vêtements fabriqués de manière éthique et éco-responsable.

Les friperies sont aussi une bonne manière de réduire ses dépenses et son impact écologique en donnant une seconde vie à des vêtements déjà portés. Parmi les bonnes adresses: Beacon’s Closet (quatre adresses à Manhattan et Brooklyn), Goodwill ou Housing Works (nombreux magasins à Manhattan et Brooklyn).

Rejoignez une association dédiée à la préservation de l’environnement

De nombreuses associations dédiées à la préservation de l’environnement recherchent des bénévoles à New York, et les activités proposées sont variées: plantation d’arbres,  opérations de nettoyage, aide au développement du vélo, etc. French Morning vous propose une liste de 5 associations à rejoindre ici.

Achetez un vélo ou un abonnement à CitiBike

Se déplacer à New York peut être très simple… ou un véritable cauchemar. Plutôt que de mettre votre argent dans les taxis ou autres Uber, prenez votre courage à deux mains et achetez un vélo, une trottinette ou un abonnement au système de vélos partagés CitiBike (169 dollars l’année). Certes, c’est mieux pendant les beaux jours. Mais les belles journées sèches et ensoleillées de l’hiver new-yorkais s’y prêtent aussi.