Grammys : Cécile McLorin Salvant et Angélique Kidjo sacrées

Trois francophones ont été sacrés, lundi soir, aux Grammy Awards.

La chanteuse de jazz Cécile McLorin Salvant a gagné le prix de la catégorie « meilleur album de jazz vocal » pour « For One to Love ». Une belle revanche pour cette artiste franco-haïtienne qui avait loupé le prix en 2014 avec son album « Woman Child ».

La Béninoise Angélique Kidjo remporte quant à elle le prix du « meilleur album de musique du monde » pour « Sings ». Cette voix béninoise remporte ainsi le troisième Grammy de sa carrière. Elle remercie l’orchestre philharmonique du Luxembourg d’avoir eu le courage de penser que la musique africaine pouvait se mêler à la musique classique. C’est le deuxième prix consécutif pour la chanteuse après le Grammy remporté l’an dernier pour “Eve” , hommage en musique aux femmes africaines.

Le chef d’orchestre Ludovic Morlot, nominé dans trois catégories, a finalement remporté le prix du « meilleur solo instrumental de musique classique ». Une récompense accordée grâce à son travail avec l’orchestre symphonique de Seattle, et plus particulièrement le violoniste Augustin Hadelich, qu’il dirige. Violoniste de formation, M. Morlot a été formé à la Royal Academy of Music de Londres et le Royal College of Music.