6 app de VTC pour se déplacer à New York (en dehors d’Uber)

Bientôt, on ne verra plus personne heller un taxi jaune dans les rues de New York. Il suffit de sortir son smartphone pour pouvoir aller d’un point à l’autre. Il y a Uber, certes, mais pas uniquement. Tour d’horizon des apps de VTC.

Via

Ceux qui ne jurent que par Manhattan seront séduits par Via, une application permettant de se rendre n’importe où dans ce borough en dessous de la 125ème rue pour… 5$. Trop beau pour être vrai ? Il y a quelques restrictions: Via fonctionne de 6am à minuit en semaine, de 10am à minuit les samedi et jusqu’à 9pm les dimanches. Elle marche pour Williamsburg, mais pas ailleurs en dehors de Manhattan (à l’exception de JFK et LaGuardia). Point important: l’application ne propose que du co-voiturage, donc attendez-vous à faire plusieurs arrêts. La start-up prévoit d’étendre son service aux autres boroughs de New York.

Lyft

Si vous préférez avoir une voiture rien que pour vous, vous pouvez vous tourner vers Lyft. Il s’agit du concurrent direct d’Uber. Le fonctionnement est le même. Mais Lyft a la réputation de mieux traiter ses chauffeurs, à qui l’on peut laisser des pourboires notamment. La compagnie se veut moins formelle que le géant des VTC. Il arrive, par exemple, que le chauffeur vous invite à monter à l’avant. Les prix sont comparables à ceux d’Uber, voire un peu plus chers. Lyft propose aussi plusieurs formules de véhicules (co-voiturage, privé…) à des prix variables.

Juno

Dans la même lignée, Juno vient de faire son apparition sur le marché. L’application fonctionne comme Uber ou Lyft mais se présente, elle aussi, comme plus généreuse envers les chauffeurs. Juno propose trois tailles de voitures, plus ou moins chères. Les tarifs sont, pour le moment, plus intéressants que chez Uber et Lyft (d’environ 5 à 10$) et surtout les prix ne varient pas en fonction des heures de pointe. À vous d’en profiter tant que cela dure. Laisser un pourboire est encouragé.

Gett

Anciennement connu sous le nom de GetTaxi, cette application met en relation les clients avec les chauffeurs de taxi. La course ne sera que de 10 dollars à Manhattan au sud de la 110eme rue. Gett permet aussi de réserver son taxi à l’avance et, gros atout, ne pratique pas de “surge pricing” (augmentation des prix en situation de forte demande).

Arro

Arro a été lancée pour permettre aux taxis de faire face à la déferlante des VTC. Le concept: pouvoir trouver un taxi et le payer via son téléphone. Plusieurs autres applis proposant le même service existent dont Curb et Way2Ride.

Bandwagon

Bandwagon permet de vous éviter de faire la queue. Comment ? Il suffit d’envoyer un SMS avec votre destination et Bandwagon recherche les personnes autour de vous qui vont dans la même zone. Si vous êtes dans une file d’attente, à l’aéroport par exemple, vous pourrez passer devant tout le monde. Un agent Bandwagon vous mènera à votre véhicule et le prix de la course sera divisé par deux.