6 applications de dating que les New-Yorkais utilisent (à part Tinder)

Vous êtes célibataire et à New York, deux éléments qui font bon ménage. Voici six applications de dating qu’utilisent les New-Yorkais pour faire des rencontres.

Sweatt : parce qu’il faut être sportif

Vous aimez le sport, un peu, beaucoup, à la folie ? Cette application développée à New York vous met en relation avec les personnes qui sont aussi dingues de sport que vous, toutes disciplines confondues. Gratuit.

Grindr : parce que les LGBTQ ont aussi droit à leur Tinder

Lancée en 2009, Grindr est une application visant la communauté homosexuelle et bisexuelle masculine. Elle recense plus de dix millions d’utilisateurs dans le monde, dont environ 1.5 millions aux États-Unis et plus de 220.000 en France. Comme Tinder, elle vous ouvre les portes d’un véritable marché facile et rapide. La différence majeure réside dans le design de l’appli, sous forme d’une mosaïque de photos. Quelques informations personnelles (pseudo, photo, taille, poids, âge et quelques lignes de description) constitueront votre profil. Le statut de la relation est également public (“en couple”, “célibataire”, “couple ouvert”, etc). L’interface géo-localise une centaine d’hommes autour de vous. Un petit point vert vous dira si la personne est connectée. Prix: Gratuit. Grindr Xtra est la version payante. Elle offre d’autres fonctionnalités telles que l’accès à plus de profils.

Bumble : parce qu’elle laisse le choix aux demoiselles de faire le premier pas

Elle a vu le jour en 2014 sous l’impulsion de Whitney Wolfe, co-fondatrice de Tinder. Ses utilisateurs sont en grande majorité des femmes. On comptait pas moins de 800.000 prétendants à avoir téléchargé l’app en 2015.

Ici, c’est à la fille d’initier la conversation, lorsque les deux prétendants se sont mutuellement “aimés”. Si la connexion ne s’est pas établie dans les 24 heures, alors elle disparaîtra à tout jamais. Pour qui ? Ceux et celles qui veulent rencontrer un maximum de prétendants facilement et en peu de temps. Prix : Gratuit, mais des extensions payantes existent.

Coffee Meets Bagel : parce qu’elle privilégie la qualité plutôt que la quantité 

Qui se cache derrière cette application ? Il s’agit des trois soeurs Kang. Arum, Dawoon et Soo ont dans un premier temps développé leur app à New York, Boston et finalement San Francisco. Elle a été fondée en 2012. Souvent décrite comme l’anti-Tinder, Coffee Meets Bagel parie sur la qualité plutôt que la quantité. Tous les jours, à midi, les hommes recevront jusqu’à 21 matches. Puis l’app opère une sélection parmi ceux qui ont exprimé un intérêt. Puis, les femmes choisiront à qui elles veulent parler. Pour qui ? Tous ceux qui cherchent une relation sérieuse. Prix : Gratuit.

OkCupid : parce qu’elle se base sur les affinités 

Créé en 2004, l’application américaine compte parmi les préférées des New-Yorkais. Elle est même en top position des applications les plus utilisées aux Etats-Unis si l’on en croit une étude d’Applause. En 2011, OkCupid recensait plus de 3,5 millions d’utilisateurs.

Le concept : l’application utilise un algorithme qui calcule votre niveau de comptabilité avec d’autres personnes. Une fois l’application téléchargée, une série de cinq questions – “Sortiriez-vous avec une personne bordélique ?” par exemple – a pour but de faciliter la mise en relation avec des personnes ayant les mêmes affinités. L’app utilise le fameux swipe: à droite pour un “j’aime”, à gauche pour un “je n’aime pas”. Elle comprend également la fonction “Quickmatch” identique à Tinder. Le portrait des utilisateurs est découpé en plusieurs catégories. Par exemple : “Que fais-je dans la vie ?”, “Je suis bon à”, “Tu devrais m’écrire si…”, poussant les futurs amants à parler d’eux et à entrer dans des détails privés. Pour qui ? Les personnes qui recherchent une relation sérieuse. Gratuit.

Happn : parce qu’elle vous géo-localise

L’application française Happn a été lancée en 2014. Elle compte plus de six millions d’utilisateurs à travers le monde. Le concept : “Retrouvez qui vous croisez”. Cette application se base sur le principe de géo-localisation en temps réel. Une liste de prétendants vous sera suggérée, répertoriant uniquement les hommes ou femmes que vous avez croisés dans la rue. Pour qui ? Les gens un peu trop timides qui n’osent pas aborder les belles filles ou les beaux mecs dans la rue. Gratuit.