5 idées de week-ends au grand air autour de Washington

Vous avez envie de prendre l’air sans prendre l’avion ? La région autour de Washington a plus d’un atout touristique en poche. Notre défi : trouver 5 idées rafraîchissantes de week-ends, à la montagne ou au bord de l’eau. Une seule contrainte : rester à deux ou trois heures de route environ de DC.

5 – Le parc national de la Shenandoah

Shenandoah 600

La Shenandoah, c’est un trésor de nature brute à 120 kilomètres de Washington. Un parc national immense, couvert d’une épaisse forêt et traversé par une route qui serpente dans la montagne avec des points de vue imprenables sur la Virginie qui s’étale en contre-bas. Au printemps, la nature se réveille et les ours noirs commencent à pointer le nez dehors. Pour les observer, il suffit d’emprunter la route touristique qui traverse le parc (la « Skyline drive ») ou de marcher sur l’un des sentiers de randonnée (dont le mythique « Appalachian trail »). Et de croiser les doigts ! Votre récompense à la fin de la journée : pouvoir écrire où, quand et combien d’ours vous avez repérés sur le registre officiel des rangers du parc.

Où dormir ? Dans un des lodges, auberges rustiques mais accueillantes du parc. « Big Meadows » ou « Skyland Resort » sont les plus proches de Washington.

Où manger ? Dans ces mêmes lodges, bien plus pratiques que de ressortir du parc à la nuit tombée. On y sert des plats simples mais copieux et qui mettent à l’honneur les produits de la région.

Notre activité préférée : écouter des musiciens locaux reprendre « Take Me Home, Country Roads » de John Denver, un hymne à la rivière Shenandoah, à la veillée dans un des lodges du parc.

4 – Chesapeake Bay

chesapeake 600

Dans la Chesapeake Bay, vous ne sentirez pas tout à fait l’odeur du grand large mais c’est tout aussi dépaysant et rafraîchissant… et à moins de deux heures de Washington. Sur la route, vous pouvez vous arrêter dans deux petites villes animées, St Michaels puis Oxford. Entre les deux, embarquez avec votre voiture, à vélo ou à pied pour une mini-traversée sur le « Oxford Bellevue Ferry ». La Chesapeake Bay est aussi un bon endroit pour chiner, par exemple dans les entrepôts du Oak Creek Sales. Juste en face, une adresse incontournable pour un brunch avec cocktails branchés et assiettes qui mettent en valeur les producteurs locaux : t at the General Store.

Où dormir ? Le Hyatt Regency Chesapeake Bay à Cambridge, avec sa piscine intérieure, son long ponton où se balader et sa cheminée extérieure pour faire griller des chamallows à la nuit tombée, est une bonne adresse, notamment pour les familles.

Où manger ? L’Ocean Odyssey Seafood Restaurant ne paie pas de mine à l’extérieur mais c’est là que les habitants viennent dévorer les traditionnels « blue crabs » par douzaine, armé d’un petit marteau.

Notre activité préférée : Aller observer les pygargues à tête blanche, l’aigle américain, dans le Blackwater National Wildlife Refuge.

3 – Deep Creek Lake

Depuis Washington, il faut compter 3 heures pour rejoindre ce Deep Creek Lake, à deux pas de la station de ski Wisp Resort. Mais l’effort sera récompensé : un lac de carte postale, entouré de verdure, où toutes les activités aquatiques sont possibles (kayak, ski nautique ou paddle). L’endroit est idyllique aussi pour les amateurs de golf avec plusieurs sites aux alentours. Si vous avez envie de vous dégourdir les jambes, le Swallow Falls State Park propose plusieurs sentiers de randonnée pour partir à la découverte de cascades aux environs.

Où dormir ? Si votre rêve est de vivre le temps d’un week-end dans une splendide « cabin » en bois avec ponton personnel sur le lac, allez faire un tour sur ce site de location.

Où manger ? A quelques kilomètres du lac, FireFly Farms Creamery & Market est l’endroit idéal pour acheter fromages de chèvre et charcuteries.

Notre activité préférée : Boire (avec modération) une bière fraîche au Mountain State Brewing Co, une micro-brasserie locale.

2 – Chincoteague et Assateague Islands

poney 600

Enfin l’océan ! Sur la façade atlantique, Chincoteague et Assateague Islands sont deux bouts de terre arrimés aux confins de la Virginie et du Maryland. Assateague Island, l’endroit le plus préservé, est une barrière naturelle qui protège Chincoteague Island, un peu plus développé. L’image de carte postale : des poneys sauvages en train de brouter, au calme, en pleine nature. C’est l’endroit idéal pour partir randonner ou pour profiter de la plage même si l’eau est très fraîche.

Où dormir ? Pour profiter au plus près de la nature, tentez l’aventure dans un des terrains de camping gérés par le National Park Service.

Où manger ? Sur Chincoteague Island, savourez une glace artisanale au Island Creamery.

Notre activité préférée : Pour observer les poneys sauvages sans trop les déranger, il est possible d’embarquer sur un bateau pour une mini-croisière.

1 – Lancaster

Bienvenue en pays Amish ! Le décor est une jolie campagne verdoyante, certains y voyant une lointaine cousine de la Normandie. Mais les habitants (Amish pour certains, Mennonites donc moins rigoristes pour les autres) vous invitent à un voyage dans le temps avec leurs charrettes noires tirées par un cheval, leurs vélo-trottinettes et leurs costumes traditionnels. Les Amish vivent retirés du monde par conviction, pas toujours facile donc de les rencontrer mais vous pouvez les croiser sur les marchés locaux où ils viennent vendre leurs produits, par exemple à Bird-in-Hand.

Où dormir ? Plusieurs bed and breakfasts installés dans des fermes vous permettent de découvrir d’un peu plus près la vie de ces communautés.

Où manger ? Au Central Market de Lancaster, un beau bâtiment en briques rouges construit au XVIIIe siècle. A l’intérieur, des stands pour manger sur le pouce grâce aux produits de la région.

Notre activité préférée : Un voyage dans la campagne à bord d’un train à vapeur du côté de Strasburg.