5 expositions à ne pas rater en février à New York

D’Iggy Pop nu aux lèvres d’Andy Warhol, il y en aura pour tous les goûts.

“A Revolutionary Impulse: The Rise of The Russian Avant-Garde”

Organisée à l’occasion du centenaire de la révolution russe au Museum of Modern Art, l’exposition “A Revolutionary Impulse: The Rise of The Russian Avant-Garde” célèbre jusqu’au 12 mars la période d’innovation artistique bolchévique de 1912 à 1935. Imposé en Union Soviétique pendant cette période, le Réalisme socialiste exige des artistes de dépeindre la réalité sociale en accord avec l’idéologie communiste. Une oeuvre d’art doit alors représenter la vérité de la vie, aussi pénible qu’elle puisse être.

De cette doctrine émerge de nombreux courants avant-gardistes comme le Suprématisme, le Constructivisme ou le Cubo-futurisme, tous représentés dans cette exposition, à travers des projets innovants de peinture, de dessin, de sculpture ou de cinéma. Le MoMA est ouvert tous les jours de la semaine de 9:30am à 5:30pm et le vendredi jusqu’à 8pm. L’entrée adulte coûte 25$, étudiants 14$ et est gratuite pour les moins de 16 ans. Museum of Modern Art (11 West, 53 street)

“Iggy Pop Life Class”

Crédit photo: Sarah DeSantis, Brooklyn Museum
Crédit photo: Sarah DeSantis, Brooklyn Museum

Iggy Pop représenté sous toutes ses coutures et dans son plus simple appareil. C’est ce que propose le Brooklyn Museum jusqu’au 26 mars à l’occasion de l’exposition Iggy Pop Life Class, une oeuvre collaborative regroupant 53 dessins du musicien créée par une classe de la New York Academy of Art. Imaginée par l’artiste Jeremy Deller, lauréat du prix Turner, l’exposition met en avant les dessins d’Iggy Pop et des oeuvres issues des collections du musée représentant le corps masculin. Elle examine ainsi les représentations changeantes de la masculinité à travers l’histoire.

Pionnier du rock, Iggy Pop est connu pour ses performances de scène imprévisibles et excessives qui ont marqué son corps. Des attributs qui ont fait de lui un modèle idéal pour l’exposition, comme l’explique Jeremy Deller. “Iggy Pop a l’un des corps les plus reconnaissables de la culture populaire. Un corps essentiel à la compréhension de la musique rock, et qui a été montré, célébré et scruté à travers les années d’une manière inhabituelle pour un homme“. Le Brooklyn Museum est ouvert le mercredi, vendredi, samedi et dimanche de 10am à 6pm et le jeudi de 10am à 10pm. L’entrée adulte coûte 16$ étudiants 10$ et est gratuite pour les moins de 19 ans. Brooklyn Museum (200 Eastern Parkway)

“Fast Forward: Painting from the 1980s”

Si les années 80 ont vu l’art contemporain surfer sur l’essor de la photo et de la vidéo, le Whitney Museum of American Art explique sur son site internet que “de nombreux artistes de cette période ont opté pour la peinture, explorant librement sa hardiesse et sa capacité unique d’expression et d’innovation“. L’exposition “Fast Forward: Painting from the 1980s“, compilation d’oeuvres tirées des collections du musée, présente à partir du 24 janvier le travail avant-gardiste de peintres de cette période comme Jean-Michel Basquiat, Sherrie Levine ou David Salle.

Leurs oeuvres explorent les traditions d’art figuratif et historique tout en offrant de nouvelles interprétations grâce à l’abstraction. “Beaucoup abordent des questions fondamentales sur l’art, alors que d’autres ont choisi des questions politiques, comme le sida, le féminisme, la gentrification ou la guerre“, ajoute le musée. Le Whitney Museum of American Art est ouvert le lundi, mercredi et dimanche de 10:30am à 6pm, et le jeudi et samedi de 10:30am à 10pm. L’entrée adulte coûte 22$, étudiants 18$ et est gratuite pour les moins de 18 ans. Whitney Museum of American Art (99 Gansevoort St).

“Andy Warhol – Lips”

La fascination d’Andy Warhol pour les lèvres est-elle l’expression d’un besoin sublimé d’amour, de sexe ou de communication ? C’est une des questions posées par l’exposition “Andy Warhol – Lips”, qui présente une centaine de tableaux d’imprimés et de collages de lèvres réalisés par l’artiste en 1975. Exposé à la Danziger Gallery jusqu’au 25 février, le travail de Warhol est issu de l’un de ses trois albums sur le même thème.

Le processus de création utilisé est inhabituel. Les lèvres sont sérigraphiées sur des bandes de ruban adhésif ou de scotch, puis placées et collées sur une page. En raison de leur faible largeur, les bandes sont superposées, parfois de manière inégale. “La nature très artisanale de chaque collage représente un contrepoint intéressant entre l’intérêt proclamé de Warhol pour l’oeuvre artistique fabriquée par la machine et l’approche manuelle qu’il a de plus en plus adoptée au long de sa carrière“, explique le directeur de la galerie James Danziger. Reprenant et variant la forme entre le figuratif et l’abstraction, “chaque pièce singulière raconte sa propre histoire et présente sa propre identité séduisante dans le pur style Warhol“. Bonne nouvelle si vous souhaitez acquérir une oeuvre, elles sont en vente. Il vous faudra en revanche mettre la main au portefeuille, entre 12 000 et 40 000$ selon le tableau. La Danziger Gallery est ouverte du mardi au samedi de 11am à 6pm, le dimanche de 1pm à 5pm et le lundi sur rendez-vous. Son accès est gratuit. Danziger Gallery (95 Rivington Street).

“Native American Masterpieces”

The Met Fifth Avenue célèbre jusqu’au 19 mars l’héritage autochtone nord-américain avec l’exposition “Native American Masterpieces”. Les oeuvres présentées, parmi lesquelles vêtements traditionnaux, objets du quotidien et dessins, sont issues de la collection privée de Charles et Valerie Diker. Attirés par l’esthétique abstraite de l’art natif américain et du modernisme, les collectionneurs ont cherché à rassembler 18 siècles d’oeuvres d’art.

Leur présentation au Met cette saison célèbre le retour de la collection à New York suite à sa tournée nationale dans le cadre de l’exposition “Indigenous Beauty” organisée par l’American Federation of Arts. Présentée à la Gallery 359, l’exposition est relativement courte. Profitez-en pour vous balader dans les allées voisines. The Met Fifth Avenue est ouvert du dimanche au jeudi de 10am à 5:30pm, et le vendredi et samedi de 10am à 9pm. L’entrée adulte coûte 25$, étudiants 12$ et est gratuite pour les moins de 12 ans. The Met Fifth Avenue (1000 Fifth Avenue).