5 choses à suivre pendant le Grand Débat de la législative en Amérique du Nord

En savoir plus

Candidats, interviews, articles: retrouvez toute l'actu de la législative 2017 en Amérique du Nord

Plus que quelques heures avant le Grand Débat du premier tour de la législative en Amérique du Nord, organisé par French Morning et notre petite soeur montréalaise Maudits Français. Ce mardi 23 mai, à 6:30pm (EDT), six candidats se retrouveront à Montréal pour vous convaincre en vue du premier tour qui aura lieu le 3 juin (17 juin pour le second). Quelques éléments à suivre pendant le débat, à suivre en direct sur YouTube et Facebook Live.

La performance de Frédéric Lefebvre

La performance du député sortant sera scrutée à la loupe. L’élu Les Républicains (LR), qui a pris ses distances par rapport à son parti pour faire campagne sur une ligne d’ouverture, sera le seul sur scène à défendre un bilan.

Damien Regnard et Yan Chantrel en embuscade 

Ils sont tous les deux représentants des Français de l’étranger – l’un à Montréal et l’autre en Louisiane – et mettent en avant leur expérience de terrain pour faire la différence. Yan Chantrel, candidat investi par le PS, et Damien Regnard (divers droite) vont devoir montrer qu’ils maîtrisent aussi les sujets nationaux, comme la sécurité ou l’emploi, sur lesquels ils seront interrogés pendant le débat et amenés à prendre des décisions s’ils sont élus.

L’expérience de Roland Lescure 

Vu les scores élevés d’Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle, Roland Lescure, candidat de La République en marche! bénéficie d’un avantage dans cette course. Pendant le débat, il devra montrer qu’il est à la hauteur du “bonus” que lui donne son étiquette. On sera particulièrement attentif à comment il se débrouille sur les sujets “locaux” nord-américains, lui qui a découvert la politique le mois dernier. Lors de ses meetings, il s’est contenté souvent de rappeler le programme d’Emmanuel Macron en matière d’éducation par exemple, sans mettre en avant de nouvelles idées.

La France Insoumise de Clémentine Langlois et l’inconnue “Dumas de Rauly”

Arrivée relativement tard dans la course, la candidate de la France Insoumise Clémentine Langlois, épidémiologiste dans la vraie vie, rentrera de plain pied dans la campagne avec ce débat. Elle pourra se réconforter en se disant que Jean-Luc Mélenchon a réalisé de bons scores à Montréal, site du débat, au premier tour de la présidentielle.

Invité in extremis au débat, le chef d’entreprise Arnaud Dumas de Rauly, qui porte les couleurs du mouvement citoyen “À nous la démocratie”, est le grand inconnu de cette confrontation. Des six participants, ce Français de New York qui dirige une entreprise de produits pour cigarettes électroniques sera le seul sur scène à avoir ni étiquette partisane ni expérience politique.

Toutes les voix comptent

Les élections législatives des Français hors de France souffrent d’une forte abstention. Cette année, sans vote électronique, le vote à l’urne sera la seule manière de s’exprimer pour les Français des Etats-Unis et du Canada, ce qui laisse présager des chiffres de participation encore plus bas que d’habitude. Le débat offre donc l’occasion pour les candidats de se présenter devant des milliers d’électeurs et de les mobiliser. Chaque voix comptera.

En savoir plus

Candidats, interviews, articles: retrouvez toute l'actu de la législative 2017 en Amérique du Nord