3e Festival du Film Amazighe

« Vous ne devriez pas désirer un luxe que vous n’avez pas. On dit toujours que la fortune, c’est quand tout le monde est heureux. Tout le monde est heureux s’il veut savoir qu’il est heureux. » Proverbe Touareg.

Unique en son genre aux Etats-Unis, le 3ieme Festival du Film Amazigh de Los Angeles rend honneur à la culture touarègue à travers le film, la nourriture et la musique.

Cette année, le programme offre trois documentaires sur le peuple berbère. « Lost Art of the Sahara », « Footsteps in Africa: a Nomadic Journey » et « Asshak, Tales of the Sahara ».

Le court-métrage suisse (17 minutes), « Lost Art du Sahara » est un enregistrement sur les pétroglyphes du Niger. Il raconte l’histoire de la prise du moule de la girafe sculpture du désert du Ténéré.

« Pas à pas en Afrique » est un long-métrage suisse basé sur la musique et la danse du peuple touareg. Bien que la vie se déroule dans des conditions difficiles du point de vue politique et environnemental, la sagesse de ce peuple nomade porte une grande importance à la relation des hommes à la terre. Tourné dans les zones les plus reculées en bordure du Mali et de la Mauritanie, ce film  est un voyage musical au milieu de ces tribus nomades.

« Asshak, Tales of the Sahara », film d’Ulrike Koch, a été tourné au Niger. Les Touaregs ont appris à survivre dans le désert du Sahara caractérisé par une chaleur extrême et un froid glacial. Ce peuple nomade conserve une culture et un patrimoine vivant ou l’ässhäk est un code moral qui leur garantit la survie de leur communauté grâce au courage, à la patience et à l’empathie. La poésie et la musique avec l’imzâd, violon à une corde, ont alors une importance incroyable pour leurs valeurs. Ce documentaire décrit le mode de vie archaïque et créatif du peuple amazigh qui cultive son amour de la beauté et de la poésie. Entre les dunes immenses, un targui erre à la recherche de son chameau perdu…

L’artiste du Niger Leslie Clark présentera son exposition de tableaux et portraits de Touarègues d’une grande beauté. Le bijoutier d’Agadez au Niger Moussa Albaka offrira une collection de bijoux d’argent. Un thé à la menthe accompagné de bouchées salées et sucrées sera servi dans le patio avant d’accueillir le guitariste Alhassane Fongounou du Niger. La soirée s’achèvera avec un concert des musiciens marocains Fatah Abou et Mohamed Aoualou du groupe AZA de Santa Cruz.

Les invités d’honneur du festival sont Rachid Bouksim, directeur du festival du film Amazigh d’Agadir au Maroc et Dr. Aomar Benslimane, président d’ACAA (Amazigh Cultural Association in America). Ils parleront du rôle de la femme dans la cinématographie Amazigh au Maroc.

Où : The Barnsdall Gallery Theatre and Art Park, 4800 Hollywood Blvd., Los Angeles, CA 90027

Quand : Samedi 30 octobre 2010 de 17h00 à 22h00

Pour plus de renseignements : http://www.laaff.org/http://www.tazzla.org/

Entrée: $12 ($8 pour enfants de moins de 12 ans) sur www.laaff.org/ ou $15 ($10) a l’entrée.