En 2016, la transat anglaise revient à New York

“The Transat”, une célèbre course de voiliers transatlantique connue en France sous le nom de “transat anglaise” ou de “transat en solitaire” revient à son parcours d’origine. En mai 2016, les voiliers, qui partent de Plymouth, en Angleterre, accosteront à New York. Tout comme lors de la première édition, en 1960.

Une ville que la transat anglaise avait abandonné dès sa deuxième édition, en 1964, préférant Newport, puis Boston. Cette course, qui a lieu tous les quatre ans, a connu une histoire tumultueuse, changeant de nom à plusieurs reprises, tandis que l’édition de 2012 a été purement annulée, pour la première fois. Avec ce nouveau parcours et cette arrivée symbolique à New York, The Transat veut marquer le coup de sa résurrection.

Les Français seront sans doute nombreux à suivre cette course en solitaire, connue pour ses multiples périples (vents violents, icebergs, brouillards grivrants). Mais qui est surtout célèbre pour avoir sacré de nombreux Français. Depuis le lancement, les Français ont presque toujours gagné (dix fois sur treize). Les navigateurs Eric Tabarly, Alain Colas, Loick Perron (qui l’a gagnée trois fois), Francis Joyon, Michel Desjoyeaux ont fait partie des vainqueurs.

Le départ est prévu le 2 mai 2016. Lors de la dernière édition, avec une arrivée à Boston, Loick Perron avait mis 12 jours et 11 heures pour atteindre les côtes américaines.