“Dating”: 13 expressions américaines à connaître

Si vous ne savez pas ce qu’est un “booty call” ou l’acronyme “DTR”, cette liste est faite pour vous.

He/she is out of my/your league

Les Américains aiment les métaphores sportives. On comprend facilement le sens de celle-ci, qu’on traduirait par “il/elle ne joue pas dans la même cour que toi/moi”. L’expression fait référence à quelqu’un de supposé plus beau, intelligent, ou cool que vous. Exemple: vous avez repéré cette jolie fille assise au fond du bar et êtes prêt à aller lui parler, mais votre ami, tout en bienveillance, tient à calmer vos ardeurs : “forget it man, she’s out of your league” (oublie mec, vous ne jouez pas dans la même cour).

Cuffing season

Quand il s’agit du “dating”, les Américains ont un mot pour tout. La “cuffing season” est cette période qui s’étend plus ou moins d’octobre à mars où il fait froid, où vous ne sortez pas beaucoup de chez vous, moment idéal pour trouver quelqu’un avec qui passer l’hiver au chaud. Exemple: vous proposez à votre collègue d’aller boire un verre après le travail, mais celle-ci à un autre programme: “not tonight sorry, I’m gonna stay home with my new boyfriend, we’re gonna order food and watch a movie“. (Non pas ce soir, désolé. Je vais rester à la maison avec mon nouveau copain, on va commander à manger et regarder un film). Ce à quoi vous pouvez répondre: “Oh lucky you, you’ve got someone for cuffing season“.

To go on a blind date

Votre soeur vous a organisé un rendez-vous galant avec un(e) ami(e) à elle, que vous ne connaissez ni en noir ni en blanc? “She set you up on a blind date“. On traduirait l’expression en français par “un rendez-vous arrangé”, en insistant sur la notion de saut dans l’inconnu.

Go dutch

Vous avez emmené votre “date” du soir dans un grand restaurant alors que la fin du mois s’avère difficile ? Au moment de l’addition, demandez-lui gentiment: “how about we go dutch for this one ?” (Que penses-tu de partager l’addition ce soir?). Si elle accepte, c’est que c’est pour la vie.

One night stand

“A one night stand” est tout simplement “une aventure d’un soir”. “I had a one night stand with the guy I met at the bar last night“. (J’ai couché avec le mec que j’ai rencontré au bar hier soir).

Fuckbuddy

Le “fuckbuddy” est le “plan-cul” français, une relation basée uniquement sur le sexe. A noter que le terme est utilisé aussi bien par les hommes que par les femmes. “Is it your girlfriend?” (C’est ta copine?). “No, we’re just fuckbuddies“. (Non, c’est juste mon plan-cul).

Booty call

Une expression qu’on traduit littéralement par “l’appel du cul”. Elle fait référence à ce texto ou cet appel imprévu et tardif qu’une fille peut recevoir de la part d’un ancien “fuckbuddy”. Exemple: votre amie: “he texted me Tuesday at midnight just saying: ‘hey, what’s up? What are you doing tonight?’“.(Il m’a écrit mardi à minuit juste pour me dire: “Hey, quoi de neuf? Tu fais quoi ce soir?“. Vous: “Sounds like a booty call to me!“. (On dirait bien qu’il voulait tes fesses).

Meet cute

Le “meet cute” fait référence à cette première rencontre si mignonne et romantique. Exemple: “Did you hear about how Valentin and Paula met? They reached for the same book at the library“. (Tu as su comment Valentin et Paula se sont rencontrés? Ils ont attrapés le même livre à la librairie). “Oh it’s such a perfect meet cute“. (Oh, c’est une rencontre tellement romantique).

To hit it off

Si votre collègue de travail vous explique à quel point son “date” de la veille s’est bien passé, répondez-lui: “sounds like you guys really hit it off“. (On dirait que vous vous êtes vraiment bien entendus). On pourrait remplacer “hit it off” par “get along well”.

DTR

C’est l’un des acronymes les plus surprenants à entendre pour un Français. DTR, “Define The Relationship”, correspond à ce moment crucial où l’on doit définir si on est en relation exclusive avec son partenaire ou non. Exemple: vous appréciez cette fille que vous voyez régulièrement depuis deux mois mais ne savez pas où cela va vous mener. Votre ami américain vous donnera probablement le conseil suivant: “it’s time you DTR“. (c’est le moment de définir avec elle votre relation).

To ghost someone/ to be ghosted

Vous avez rencontré quelqu’un samedi soir et pensiez que ce “date” s’était bien passé, mais le fantôme a encore frappé. “To ghost someone” signifie “faire le mort” en français. Il s’agit de cette tendance fâcheuse que certain(e)s ont à ne plus donner signe de vie du jour au lendemain. Nous sommes lundi et vous n’avez toujours pas de nouvelles de ce garçon rencontré samedi? “Sorry but you got ghosted“. (Désolé mais il t’a zappé ou “ghosté”)

To stand (someone) up

“To stand someone up” signifie “poser un lapin à quelqu’un”. Vous aviez rendez-vous dans un bar à 8pm mais votre partenaire du soir ne s’est jamais présenté? “Then he stood you up“. (Il vous a posé un lapin).

Put a ring on it

Littéralement traduit par “mettre un anneau dessus”, “put a ring on it” signifie “demander en mariage”.  Vous vivez le parfait idylle avec votre copine? Alors votre meilleur ami américain vous donnera surement le conseil suivant: “You better put a ring on it!“. (Tu devrais la demander en mariage!) L’expression renvoie à une notion d’urgence.

Pour les expressions américaines à connaître au travail, c’est par ici.