11 expressions américaines à connaître au travail

Crédit photo: The Office

Vous souhaitez impressionner votre boss ou passer pour un vrai Américain au bureau? Nous avons sélectionné onze expressions à recaser à tout prix.

Shoot me an email

Remplacez le trop classique et pas assez cool “send me an email” par “shoot me an email“. Un peu plus violent, mais efficace. Le terme est surtout utilisé entre collègues ou membres d’une même entreprise et fait référence à un projet en cours. Exemple: l’un des membres de votre équipe commerciale sollicite votre avis sur une proposition à envoyer à un client, au moment où vous entrez en réunion. Répondez-lui: “shoot me an email with all the info and I’ll get back to you after my meeting”. (Balance moi les infos et je reviens vers toi après ma réunion).

To do things by the book

Littéralement: “faire les choses en suivant le livre”, l’expression signifie tout simplement “suivre les règles de l’entreprise”. Exemple: Votre patron vous annonce que les investisseurs de l’entreprise vont vous rendre une petite visite demain. Il vous prévient: “they’re going to be watching us, so we have to do things by the book” (Ils vont nous surveiller, donc on va devoir suivre les règles).

Get the ball rolling

C’est l’équivalent de “let’s get started”, qu’on traduirait en français par “lancer la machine”. L’expression fait référence au lancement d’un projet qui implique au moins deux personnes. Votre manager vous sollicite pour parler de l’organisation de cette conférence prévue dans huit jours? Répondez-lui: “sure, we need to get the ball rolling on this” (Bien sûr, il faut qu’on lance la machine dès maintenant).

Loop me in

Vous souhaitez suivre un échange d’e-mails entre deux personnes de votre équipe? Dites-leur: “loop me in, please”, (mettez-moi dans la boucle s’il vous plaît/mettez moi en copie des échanges) et le tour est joué.

To have a lot on your plate

Utilisée principalement à la première personne, l’expression “avoir son assiette bien pleine” signifie que vous avez beaucoup de choses à faire, que vous êtes “busy”. Exemple: votre manager vous demande de gérer l’organisation du prochain team-building de l’entreprise. Dites-lui gentiment: “sorry, I already have a lot on my plate. Can someone else take the lead on this one?” (Désolé, j’ai déjà plein de choses à faire. Quelqu’un d’autre pourrait s’occuper du projet? )

To be ahead of the curve

Votre entreprise a lancé un nouveau produit qui vient de rafler 60% des parts de marché de son secteur? “We were so ahead of the curve” (Nous avons su flairer/anticiper la tendance).

Back to the drawing board

L’équipe de développeurs web dont vous faites partie a réfléchi pendant deux semaines au lancement d’un nouvelle application que vous présentez aujourd’hui à votre patron. Mais celui-ci n’en est pas du tout convaincu. Annoncez-le à vos collègues en disant: “back to the drawing board, guys” (retour à la case départ les gars).

Crunch the/some numbers

Littéralement “croquer les chiffres”, on traduit plutôt cette expression par “étudier/se pencher sur les chiffres”. Vous allez racheter une entreprise à New York mais souhaitez d’abord relire ses deux derniers bilans comptables? Dites à votre associé: “I’m gonna crunch the numbers on that” (je vais me pencher sur les chiffres).

To deep-six (something)

Vous avez finalement convaincu votre patron que cette application mobile était nécessaire, mais six mois après son lancement, les résultats ne sont pas à la hauteur. Votre boss vous prévient: “we’re going to deep-six the app” (on va annuler le projet/ arrêter l’application). Moins extrême, “to shelve” signifie “geler/mettre en suspens” quelque chose.

Cut corners

“To cut corners” se traduit littéralement par “couper les angles”. L’expression signifie “choisir la facilité”, “prendre un raccourci” tout en renvoyant à la notion de tricherie. Exemple: vos collègues sont impressionnés par votre présentation powerpoint sur l’impact des monnaies virtuelles sur le taux des devises internationales. Dites leur la vérité: “I cut some corners by copy-pasting a survey that I found on the web” (j’ai pris quelques raccourcis en copiant-collant une étude que j’ai trouvée sur internet).

To touch base (with someone)

De nombreuses expressions américaines sont inspirées du baseball. Celle-ci en fait partie. “To touch base” est un synonyme de “to get in contact”. Dans le monde du travail, on la traduirait par “on en reparle/rediscute à tel moment”. Exemple: je sollicite ma collègue américaine pour un article que je souhaite écrire sur les expressions américaines à utiliser au travail. Je lui propose: “why don’t I do some research today and we’ll touch base tomorrow?” (Je vais faire mes proches recherches aujourd’hui et on en reparle demain, ok?).