10 films français à voir sur Netflix cet hiver

Quoi de neuf sur Netflix ? Voici notre sélection de films français à regarder pendant les fêtes.

10. “Marie Heurtin” (“Marie’s story”)

De Jean-Pierre Améris. Avec Isabelle Carré et Ariana Rivoire. Une histoire vraie, qui raconte comment une jeune femme de 14 ans, sourde et aveugle de naissance, est prise en charge par des religieuses qui tentent de la sortir de sa “nuit” et de son silence.

9. “Mea Culpa”

De Fred Cavayé. Avec Gilles Lelouche et Vincent Lindon. Un polar à la française dans le sud de la France. Un accident tragique précipite la vie de Simon, policier, au fond du gouffre. Six ans plus tard, alors qu’il est devenu convoyeur de fonds, le fils de Simon est témoin d’un règlement de comptes, ce qui fait de lui la cible d’un gang mafieux.

8“La vie d’Adèle” (“Blue is the warmest color”) 

D’Abdellatif Kechiche, avec Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos. Palme d’or au festival de Cannes en 2013, l’éducation sentimentale et sensuelle d’une ado, dans la France d’aujourd’hui.

7. « Yves Saint Laurent »

De Jalil Lespert. Avec Pierre Niney et Guillaume Gallienne.Le biopic « officiel » sur Saint-Laurent, dont nous vous avions parlé ici, est une plongée fascinante dans l’univers de la haute-couture parisienne. Le réalisateur Jalil Lespert a eu accès aux archives personnelles d’YSL et utilisé certaines robes d’époque pour son film. Les deux acteurs principaux, issus de la Comédie Française (Niney et Gallienne) sont parfaits.

6. “Tu seras mon fils” (“You will be my son”)

De Gilles Legrand, avec Niels Arestrup et Lorànt Deutsch. Paul, propriétaire d’un prestigieux vignoble bordelais, décide de se choisir pour héritier le fils de son régisseur face à son propre fils, qu’il méprise. Niels Arestrup est fascinant de cynisme et de méchanceté, et le film réussit à nous transporter dans l’univers sans pitié des propriétaires viticoles.

5. “Tirez la langue, Mademoiselle” (“Say Aah”)

D’Axelle Ropert, avec Louise Bourgoin, Cédric Kahn. Deux médecins généralistes parisiens, frères inséparables, tombent tous les deux amoureux de la mère célibataire d’une enfant qu’ils soignent. Il s’agit du second long-métrage d’Axelle Ropert, qui avait déjà réalisé l’excellent « La Famille Wolberg », et signe une comédie qui reste dans la même veine.

4. “Arrête ou je continue” (“If you don’t, I will”)

De Sophie Fillières. Avec Mathieu Amalric et Emmanuel Devos. L’histoire de Pierre et Pomme, deux quadras en couple depuis plusieurs années, qui se chamaillent sans cesse et s’interrogent sur le devenir de leur couple. Jusqu’à la décision radicale de Pomme.

3. “Diplomatie”

De Volker Schlöndorff. Avec André Dussollier, Niels Arestrup. L’adaptation de la célèbre pièce de théâtre du même nom. Pendant la seconde guerre mondiale, le sort de la ville de Paris est entre les mains d’un général allemand, qui doit faire sauter les principaux monuments de la capitale. Le consul suédois tente de l’en dissuader.

2. “Eastern Boys”

De Robin Campillo, avec Olivier Rabourdin. L’histoire d’un homme entre-deux âges qui, Gare du Nord à Paris, tombe sous le charme d’un jeune qui traine avec sa bande. Il lui donne rendez-vous le lendemain chez lui, mais les choses tournent mal. Mais pourtant, c’est le début d’une histoire d’amour entre les deux hommes. Le film a été encensé par la critique lors de sa sortie en salles en 2014.

1. “Les Combattants” (“Love at first fight”)

De Thomas Cailley. Avec Adèle Haenel et Kévin Azais. Un belle comédie sur la rencontre de deux jeunes de milieux sociaux différents, qui se retrouvent ensemble à un stage d’entrainement militaire. Le film a obtenu de multiples récompenses aux Césars 2015 : meilleur premier film, meilleure actrice pour Adèle Haenel, et meilleur jeune espoir masculin pour Kévin Azais. Il a également recu le prix Louis Delluc en 2014.