10 expressions à connaitre pour parler comme un vrai Américain

Crédit photo: Facebook Bradley Cooper

Pour briller en société ou simplement franchir un cap en anglais, retenez ces dix expressions américaines.

To have a brain fart

Littéralement: “avoir un pet de cerveau”, l’expression n’a pourtant rien à voir avec les flatulences. Elle signifie “avoir un moment d’absence” ou “un trou de mémoire”. Exemple: vous rentrez dans une pièce en oubliant ce que vous cherchiez? “brain fart!”. Vous cherchez vos lunettes alors qu’elles sont sur votre nez? “Another brain fart”.

It’s a no-brainer

Encore une histoire de cerveau, ou plutôt de “pas de cerveau” (no-brainer). L’expression fait référence à une décision simple à prendre, évidente, qui ne nécessite pas réflexion. Exemple: Votre ami(e) vient de recevoir l’offre d’emploi dont il/elle a toujours rêvé, et vous demande: “should I accept it?” (Est-ce que je devrais accepter?), répondez-lui: “-Yes, it’s a no-brainer” (-oui, ça coule de source).

That’s a bummer

Vous aviez prévu d’emmener votre date dans un restaurant chic ce soir, mais il ou elle doit finalement annuler pour garder sa petite soeur. “That’s a bummer!” (quel dommage!). L’expression fait référence à quelque chose de décevant. Elle est différente de “that sucks”, qui a une connotation plus négative. Exemple: vous découvrez sur Instagram que votre date était en fait en boite de nuit avec des ami(e)s ce même soir: “that sucks!” (ça craint!).

Sitting in the nosebleeds

Une expression amusante puisqu’on pourrait la traduire littéralement par “s’asseoir parmi les nez qui saignent”. Elle fait référence aux sièges situés tout en haut d’un stade ou d’une salle de spectacle, des places habituellement moins chères mais dont la vue est restreinte. Exemple: votre collègue de bureau vous demande si vous avez appréciez votre match de baseball de la veille? Soyez honnête: “no, we were sitting in the nosebleeds and I didn’t understand any of the rules”. (Non, nous avions les pires sièges et je n’ai rien compris aux règles).

It’s a nothing burger

Une expression qui n’a rien à voir avec McDonald’s. “Nothing burger” est l’équivalent français de “la montagne a accouché d’une souris”. L’expression fait référence à un événement ou une chose supposée importante, mais qui est en fait décevante. Exemple: “I thought that the meeting between Trump and Kim Jong-un was going to change the world, but it turned out to be a nothing burger”, (Je pensais que la rencontre entre Trump et Kim Jong-un allait changer le monde, mais la montagne a accouché d’une souris).

It takes two to tango

Cette belle métaphore a une connotation négative. Elle correspond à une situation ou une dispute qui implique une responsabilité partagée entre deux personnes. Votre petit(e) ami(e) vous reproche votre comportement? Répondez-lui: “don’t blame me for everything, it takes two to tango” (ne me fais pas tous les reproches, la faute est partagée), et emmenez le/la danser.

What a rip-off

Expression très courante, “what a rip-off” signifie “quelle arnaque/escroquerie”. A utiliser à chaque fois que vous allez au Starbucks: “$5 for a iced coffee?! What a rip-off!” (5$ pour un café glacé?! Quelle arnaque).

To be down to earth

Facile à comprendre, l’expression “to be down to earth” signifie “avoir les pieds sur terres”. “If you’ve always got your head in the clouds, (Si avez toujours la tête dans les nuages), thank god your girlfriend is more down to earth. (dieu merci, votre petite amie a plus les pieds sur terre).

Dunno

Une expression familière, contraction de “I don’t know” (je ne sais pas). Elle est utilisée principalement chez les jeunes. L’équivalent français est “chépa”. “When’s the boss coming back into the office?” (Quand est-ce que le patron revient au bureau?), “-Dunno” (chépa).

Easy peasy

Rendue populaire grâce à une publicité pour du détergent (“Easy peasy lemon squeezy”), l’expression fait référence à quelque chose de facile à faire. On pourrait la traduire par “tout simplement”. Exemple: si votre coloc américain vous demande comment faire des pâtes, expliquez-lui gentillement: “first you boil the pasta, then you add the sauce. Easy peasy”. (Tu fais d’abord cuire les pâtes et ensuite tu ajoutes la sauce. Tout simplement).