Yann Arthus-Bertrand, la tête dans les gratte-ciels

Le ciel est-il moins haut à New York? Vous pourrez réfléchir à cette très philosophique question en feuilletant l’ouvrage de Yann Arthus-Bertrand. Ses photos sont prises d’hélicoptère évidemment, et pourtant nombre de ces gratte-ciels semblent vus du côté plus que du dessus. Magie du très gros téléobjectif utilisé par le photographe (jusqu’à 500 mm), mais aussi miracle de ce qu’il appelle lui-même “la liberté qu’on a ici“. “J’ai volé des heures au-dessuss de New York, sans avoir à demander des milliers d’autorisations, et sans que personne ne se plaigne, raconte-t-il. A Paris, j’ai pu le faire en tout et pour tout 3 fois, et à chaque fois il a fallu que ce soit le President de la République lui-même qui donne l’autorisation…”

“New York from the air” est une réedition (l’ouvrage était paru en 1998),  mais plus de 80 % des photos sont nouvelles. “Cette ville change tellement que ça n’aurait eu aucun sens de  publier d’anciennes photos. Et même depuis que j’ai fait ces photos là -les dernières en juin 2010, il y a encore eu de nouveaux immeubles. Sans parler du World Trade Center qui se construit!” Sous-titré “A story of achitecture”, l’ouvrage est autant un livre d’architecture que de photos. Le texte, très complet, a été écrit par John Tauranac, critique et professeur d’architecture. Il a pris l’hélicoptère aux côtés du photographe et guidé le travail avec un souci du détail qui a même étonné le perfectionniste qu’est Arthus-Bertrand. “Il connait chaque rue, chaque immeuble, chaque façade même! Il est passionnant”

Mais c’est d’abord une ville très vivante que montre Yann Arthus-Bertrand. Et c’est pour voir cette fourmillière qu’est Manhattan qu’il a dérogé à sa règle. “D’habitude j’aime photographier tôt le matin ou en fin d’après-midi, parce que la lumière est plus belle. Mais là, on a fait certaines photos à midi, par exemple celle de Bryant Park où les gens sont sur la pelouse, ou celle de Union Square (voir ci-contre)”.

“New York from the air, a story of architecture”, Yann Arthus-Bertrand et John Tauranac. Abrams Edition. $60.

En 2009, lors d’une de ces visites pour photographier New York, French Morning avait rencontré Yann Arthus-Bertrand et réalisé cette interview en vidéo:


 

Commentaires