Sacrée rentrée pour le gouvernement Ayrault

Jean-Marc Ayrault à La RochelleJean-Marc Ayrault à La Rochelle ©AFP - Pierre Andrieu

Les journaux américains font une fois de plus la part belle aux actions du gouvernement Ayrault. Entre adoption du mariage gay, accueil des roms, et réconciliation franco-allemande, le changement, c’est vraiment maintenant ?

Après les promesses de campagne de François Hollande, voici venue l’heure des résultats. Aussi le Wall Street Journal a-t-il tenu à commenter en détails l’annonce du Premier ministre français sur le mariage homosexuel, à La Rochelle samedi dernier. Durant son discours à l’Université d’été du Parti Socialiste, Jean-Marc Ayrault a confirmé la prochaine adoption d’une loi autorisant le mariage gay en France. La loi, « qui mettrait la France sur la même ligne que d’autres pays européens » pourrait entrer en vigueur dès l’année prochaine. Si le quotidien estime que le débat pourrait être « agité au sein du Parlement français« , il rappelle aussi que « le Parti Socialiste de Hollande contrôle les deux chambres du Parlement, ce qui facilitera l’adoption de la loi« .  Le Huffington Post, lui, est moins catégorique, et anticipe déjà « une forte résistance dans ce pays traditionnellement catholique« . Réponse en octobre, lorsque la loi sera soumise au vote des parlementaires français.

Le retour du couple franco-allemand

En matière de politique économique européenne en tout cas, la tendance est au consensus. Bloomberg BusinessWeek parle d’un « retour de démonstration d’unité entre les deux plus grosses économies de la région pour régler la crise de la zone euro« .  Le ministre des Finances français Pierre Moscovici et son homologue allemand Wolfgang Schaüble se sont retrouvés hier à Berlin. Ils y ont discuté de la création d’un groupe de travail pour régler les problèmes fiscaux et économiques de l’Europe. Un « revirement dans les relations franco-allemandes« , souligne le journal, « après que Hollande ait mené en juin sa révolte contre la doctrine pro-austerité de la chancellière Angela Merkel« . Le magazine explique que ces « signes de rapprochements » sont notamment visibles à travers la vision consensuelle qu’ont les deux pays de la situation en Grèce. « Hollande et Merkel se sont mis d’accord pour soutenir le gouvernement grec pendant qu’il s’efforce de remanier son économie« , rappelle Bloomberg BusinessWeek. Le couple franco-allemand attend à présent les recommandations de la troïka (Banque Centrale Européenne, Commission européenne, Fonds Monétaire International) avant de décider d’un éventuel allègement des conditions de redressement économique imposées à la Grèce.

L’avenir des Roms remis en question

S’il y a un autre domaine dans lequel le gouvernement français cherche à s’affirmer, c’est bien celui de l’immigration. La presse américaine a largement commenté la décision du gouvernement Ayrault de faciliter l’accès au marché du travail aux Roms, telle que le Premier ministre l’a annoncée dans une interview sur BFM TV mercredi dernier. Un article de l’Associated Press repris dans le Washington Post souligne que le choix d’étendre les secteurs où les Roms peuvent chercher du travail vient en rupture avec la « politique du président conservateur Nicolas Sarkozy qui a déclenché la colère de l’Europe toute entière » sur ce sujet. L’agence de presse doute toutefois que la mesure « fasse une véritable différence [pour les Roms], dans la mesure où le pays fait face à 10% de chômage et une économie en crise« . L’analyse du Huffington Post permet quant à elle de remettre en question la bonne parole du gouvernement Ayrault, car elle rappelle que « des milliers de tsiganes ont dû se cacher après que la France a lancé sa dernière campagne de démantèlement des camps » sous le gouvernement Ayrault – hier, la police a démantelé celui d’Evry. Le journal offre de plus un regard critique sur les tergiversations du gouvernement, qui « ne parle pas des Roms comme d’un groupe éthnique mais se réfère à eux seulement en évoquant leurs « campements illicites »« .

Crédit photo : Jean-Marc Ayrault à La Rochelle / ©AFP – Pierre Andrieu

Commentaires