Programme bilingue public à Austin: une maman se mobilise

Pour en savoir plus

 

Les parents désireux de soutenir l’initiative peuvent répondre au sondage en ligne et contacter Jessica Glorieux en écrivant à [email protected]

Après le décès de son mari français l’année dernière, Jessica Glorieux est rentré dans son Texas natal. Et pour que leurs deux enfants âgés de trois et quatre ans ne perdent pas leur français, elle les a inscrits au programme français d’Austin International School.

Aujourd’hui, elle prépare l’avenir. Et ayant constaté l’absence de programme bilingue français-anglais dans les écoles publiques d’Austin, elle a contacté les services culturels de l’ambassade de France à New York à ce sujet.

« J’adore Austin International School. L’enseignement qui y est dispensé est fabuleux. Mais je me suis rendu compte qu’il y a des nombreux parents français qui ne peuvent se permettre d’y inscrire leurs enfants, en dépit des bourses scolaires. Et avec un programme bilingue français-anglais à l’école publique, nous pourrions servir les Français, les autres francophones, mais aussi tous les parents intéressés par le bilinguisme dans une langue autre que l’espagnol », déjà largement proposé, dit-elle.

Des précédents dans l’Oklahoma

L’attachée culturelle adjointe au Consulat de France à Houston, Lauriane Blandel, est maintenant en charge du dossier et signale l’existence de programmes d’immersion dans deux écoles de l’Oklahoma. « Nationalement, on s’appuie sur l’exemple de New York, dans lequel les parents d’élèves jouent un rôle central. Mais localement, nous pouvons nous appuyer sur les expériences de l’Oklahoma, où les problématiques sont similaires à celles du Texas », estime .

Jessica Glorieux doit sonder les parents d’élèves d’Austin sur leur intérêt pour un programme bilingue, qui devra trouver sa place entre le programme français d’Austin International School, celui de français langue maternelle d’Education française Austin et des structures comme l’école Jean-Jacques Rousseau.

Une quarantaine de familles a déjà rempli le questionnaire en ligne soumis par la maman, d’ores et déjà convaincue que « où que l’on regarde, on trouvera de l’intérêt pour une telle initiative » et qu’elle trouvera sa place sans faire de l’ombre aux cursus existants. Peut-être en s’installant dans le Sud d’Austin, pour l’instant dépourvu de tout programme français.

Pour en savoir plus

 

Les parents désireux de soutenir l’initiative peuvent répondre au sondage en ligne et contacter Jessica Glorieux en écrivant à [email protected]