Plongée dans les années folles au Culver Hotel

Au bar du Culver Hotel, on imagine facilement Marilyn Monroe ou Charlie Chaplin siroter un cocktail dans des nuages de fumée. Ou encore Greta Garbo et Laurel & Hardy pousser la porte de l’établissement, comme ils le faisaient de leur temps.

La liste des illustres habitués de l’Hotel est aussi longue que celle des nouveaux aficionados qui viennent aujourd’hui se détendre dans ce lieu branché et intimiste. Le building historique construit en 1924 à Culver City – centre névralgique de la production cinéma tographique hollywoodienne – a été racheté en 2006 par un Allemand, tombé fou amoureux de l’établissement. Et qui s’est mis en tête de le restaurer dans le style des années 20. Lampes art déco, canapés moelleux en velours, bibliothèque en bois sombre, moulures et plantes d’intérieur: le rez-de-chaussée, qui fait office de bar-lounge, rappelle les salons mondains des années folles. Dans une ambiance décontractée, il fait bon se prélasser devant la cheminée, en buvant un verre entre amis. Avec une happy hour de 16h à 19h qui propose des bières à 3 dollars, on aurait tort de se priver. A tester, le cocktail maison “ red slipper “, en référence aux chaussures rouges de Judy Garland dans le  Magicien d’Oz “, tourné à quelques pas de l’hôtel, en 1938, dans les studios de la Metro-Goldwyn-Mayer.

Construit à l’initiative de Charlie Chaplin, l’étrange bâtiment en forme de tranche de gâteau, compte six étages et 46 chambres. Plusieurs d’entre elles ont vue sur l’océan et les collines d’Hollywood. La légende raconte que le célèbre réalisateur au chapeau melon vendit l’immeuble à John Wayne pour un dollar lors d’une partie de poker. L’hôtel a hébergé de nombreuses vedettes, en tournage dans les studios de cinéma des alentours. Il accueille d’ailleurs toujours une majorité de professionnels du 7e art en déplacement. Le bar, lui, est un lieu très prisé des trentenaires, pour les rendez-vous amoureux mais aussi les fiançailles et depuis peu les mariages sauce rétro.

Chaque soir, depuis quelques mois, un groupe différent vient revisiter les grands standards du jazz, tandis que sur les murs, sont projetés des classiques du cinéma muet en noir et blanc. Le jeudi soir, le hall de l’hôtel est plein à craquer, grâce au quintette Doozy qui fait danser une cinquantaine de couples, habillés vintage, sur des chansons populaires des années 30 : un véritable tourbillon de borsalinos, de chaussures pointues et de robes à froufrous.

Infos pratiques:

Le Culver Hotel, 9400 Culver Boulevard, Culver City. Réservations : 310-558.9400 – Site: www.culverhotel.com

Ecoutez un extrait du groupe Doozy :


Crédits photo : Noémie Taylor

 

Commentaires