Paris versus New York : le livre !

Vahram Muratyan ne sait plus où donner de la tête. La soirée organisée pour la sortie de son livre d’illustrations Paris versus New York fait carton plein. On se bouscule à l’intérieur de la boutique de l’hôtel Standard où le graphiste est venu signer les premiers exemplaires américains de son (déjà) best-seller français.

40 000 exemplaires écoulés et la préparation d’une troisième réédition, la version française parue en novembre dernier, s’est vendue comme des petits pains. Une manne pour les éditions 10/18, et un  joli tremplin pour un « french designer » de 31 ans, visiblement aux anges : « Clairement je ne m’attendais pas à un tel succès. A la base, avec le blog, je voulais juste faire marrer mes potes ».

Le rire étant communicatif, les dessins acidulées et minimalistes de Vahram Muratyan attirent l’attention des internautes et des éditeurs, de chaque côté de l’Atlantique. L’idée ? Un « match visuel amical » entre les deux mégalopoles. Woody vs Godard, Le Monde vs The New York Times, bagel vs baguette, King Kong vs Quasimodo… Epuré et facétieux, ce face à face brillamment arbitré fait montre d’un joli sens de l’observation. C’est simple mais terriblement efficace.

Ceux qui ont connu la version virtuelle feuilletteront donc avec un plaisir jubilatoire les pages du petit volume papier qui regroupe quelques deux cents croquis, dont certains, inédits, ne figurent pas sur le blog.

Diplômé de l’Ecole Penninghen, Vahram Muratyan signe des projets d’édition pour Chanel, Arte, Le Monde (il publie depuis peu une illustration par semaine pour M le magazine du Monde), l’Opéra de Paris… Amoureux de la Grosse Pomme depuis l’enfance, c’est il y a un peu plus d’un an que ce parisien  débarque à New York pour trois mois. « J’ai commencé à me demander ce qui manquait à chaque ville et que je retrouvais dans l’autre ». Obsédé par cette question, il lance son blog Paris versus New York et récolte en quelques mois plus d’un million d’émules. Suivront une exposition chez Colette, temple de la « branchitude » parisienne et couronnement, l’édition papier.

Ce mercredi soir à la boutique de l’hôtel Standard il n’y déjà plus d’exemplaires à vendre. Francophobie ? Antiaméricanisme ? Balivernes. L’amour des Parisiens pour New York n’a d’égal que celui des New Yorkais pour Paris. Preuve en est : cette perle de l’édition graphique, déjà incontournable.

Paris versus New York, A Tally Of Two Cities est disponible aux éditions Penguin. 20 $.

Exposition et goodies à la boutique du Standard Hotel, 442 West 13th Street. Jusqu’au  29 février 2012.

Paris versus New York, le blog, c’est ici

 

Commentaires