La France déprimée? Vous rêvez!

tour_eiffelCrédit : Guibbaud Christophe/ABACAUSA.COM

(Revue de presse) La France, c’est quand même pas si mal. Cette vérité, un étudiant français la rappelle dans une tribune parue dans le Huffington Post. Loin de l’idée d’une France déprimée, Eloi Saint Bris, doctorant à l’université du Massachussetts, affirme que  la jeune génération, pleine d’audance, veut faire bouger les mentalités.

« Les Français ont perdu, semble-t-il, leur joie de vivre. Le fait qu’il y ait une part de vérité dans cette affirmation me laisse un goût amer. Je me bats chaque jour contre notre syndrome national de pessimisme. Pourtant, la plupart des personnes qui confirment cette opinion (…) ont plus de 40 ans. Mais qu’a à dire la nouvelle génération ?, se demande-t-il. La France est déprimée, d’une certaine manière, mais elle est aussi pleine d’une nouvelle énergie créatrice »

Se défendant d’un optimiste aveugle, Eloi Saint Bris rêve d’une renaissance française. « Cette année, j’ai rencontré plus de personnes vraiment enthousiastes au sujet de leur avenir en France. J’ai vu les avant-gardistes d’une économie prospère, précise l’auteur, s’appuyant sur les exemples de BlaBlaCar et du Vélib’. J’ai aussi songé à la montée d’une audace artistique retrouvée avec l’installation des antennes du Louvres à Lens et à Abu Dhabi, un nouveau centre Pompidou étonnant à Metz et un élargissement du Palais de Tokyo, désormais le plus grand centre d’art contemporain en Europe. Pendant ce temps, des groupes musicaux avant-gardistes comme Fauve et La Femme donnent à la French Touch un troisième ou un quatrième round, en chantant à nouveau en français ! », s’enthousiasme l’auteur.

« Je suis convaincu que la dépression joue beaucoup dans ce renouveau car elle nous enseigne l’humilité. Nombreux sont les jeunes qui ont assimilé que la France est une puissance moyenne sur la scène mondiale. Nous nous concentrons davantage sur notre différence », souligne-t-il, prenant pour exemple les « Enfants terribles » de Cocteau, piégés dans leur chambre. « L’imagination est notre meilleure alliée dans des environnements restreints, que ce soit culturel, industriel, esthétique ou culturel ».

Manuel Valls, premier ministre

Alors que François Hollande en a pris pour son grade ces dernières semaines dans les médias américains, le Washington Post se demande maintenant si Manuel Valls pourrait être le prochain leader de la France. « Manuel Valls est le politicien le plus populaire de France. Il croit qu’il a atteint le sommet des sondages parce qu’il dit ce qu’il pense, que ce soit pour donner un avertissement sévère sur une menace dangereuse ou une analyse politique incisive sur la nécessité de réformer l’Islam tel qu’il est pratiqué dans le pays ».

Pour le Washington Post, Manuel Valls est de la même trempe que Tony Blair. «A 50 ans, Valls affiche le même genre de détermination, d’énergie et une recherche de consensus au centre qui a marqué l’ascension de Tony Blair avant qu’il ne devienne Premier Ministre britannique en 1997. Ces qualités ont fait de Valls une étoile dans le gouvernement chancelant d’Hollande. Lorsque François Hollande aura besoin d’un nouveau premier ministre dans un an ou deux, Valls sera en tête de liste ».

Du vin au Coca-Cola ?

Vous avez aimé le scandale du vin en canette, vous adorerez celui du vin au Coca-Cola, que relaie la National Public Radio. « Si ces révélation ont ruiné votre impression sur la France comme bastion de la tradition culinaire, vous ne voudrez peut-être pas lire la suite« , prévient d’emblée la radio publique. Le vigneron Haussmann Famille, basé à Bordeaux, a déjà eu du succès avec ses vins rosés et blancs aromatisés au raisin et aux fruits de la passion. Son nouveau vin, Rouge Sucette, est fait à partir de 75% de raisins, 25% d’eau avec du sucre ajouté et une saveur au coca. Il doit être servi frappé, précise le site de la radio. « Pourquoi cette rupture avec la tradition ?, s’interroge NPR. La consommation de vin en France est en baisse. (…) Selon Pauline Lacombe, la porte-parole d’Haussmann Famille, les vignerons ont besoin d’attirer des buveurs jeunes et des femmes ».

Ce mélange incongru n’est pourtant pas nouveau. « En fait, le mélange du vin et du coca puise ses racines dans le Pays basque, où il est appelé Kalimoxto ». Selon NPR, la demande pour ces vins aromatisés serait même en hausse dans l’Hexagone. « Il existe toute sorte de cocktails au champagne. Alors quelle est la différence avec le vin et le Coca-Cola ?, s’indigne Pauline Lacombe. Ce n’est qu’un travail de marketing et de perception. C’est une question de ce que nous pensons être acceptable et de snobisme, celui que nous avons en France au sujet du Coca-Cola ».

Crédit : Guibbaud Christophe/ABACAUSA.COM

Commentaires

  • lana

    pas du tout d’accord avec cet article. Vous n’êtes vraiment pas au coeur des Français apparemment

  • Jean

    D’une pauvreté san nom

  • Guillaume

    Un type au RSA qui se paye un vol Ryanair à 30 Euros pour aller faire un Chameau Oasis en Tunisie. C’est ca la French touch?