No Strings Attached by Floanne

Floanne Ankah, c’est avant tout l’histoire de Florence Annequin, qui quitte le cocon familial à l’âge de 17 ans, pour s’envoler vers les Etats-Unis. « Une fille de la ferme, dit-elle, entre Lyon et Grenoble» qui arrive à New York pour y apprendre le spectacle: l’école de danse Merce Cunningham, puis le studio de théâtre Herbert Berghof, l’institut School for Film and Television,  l’école de danse moderne Alvin Ailey et à l’Upright Citizens Brigade pour l’improvisation.

Mais son ambition est de rester à New York. «C’est une ville qui offre beaucoup de possiblités (…) Ici il y a des collaborations qui sortent de nulle part». Elle cumule des prix grâce à ses films expérimentaux tels que One Way pour lequel elle reçoit le prix du Big Apple Festival Film. Waterfront access?, très bien accueilli à Tiburon International Film Festival de Californie. Ou encore Boudoir Chit-Chat, son dernier film expérimental sur le monde artistique.

Son leitmotiv : la création. «C’est le seul moyen de ne pas me sentir vide». Après le chant et la chorégraphie, elle réalise des films documentaires dans lesquels elle recueille la parole de ceux qu’elle aime. Notamment Le Maréchal et l’Astragal, un court métrage diffusé au festival de Cannes l’an passé, qui consiste en une série de portraits et une réflexion sur le devenir du monde agricole en France. Un bel hommage à son père.

Mais Floanne est aussi chanteuse. Si J’avoue a fait un carton l’année dernière, elle change de registre avec son nouveau spectacle No strings attached : «Je voulais un spectacle qui ne me rende pas seulement belle et romantique.» En parlant d’aventures sans lendemain et plus métaphoriquement de l’investissement personnel, Floanne fait passer un message de bonheur et d’espoir avec rythme et légèreté. En somme, c’est un peu son histoire.

Et après? «J’ai envie de prendre le temps de rêver pour rester ouverte à ma créativité.» Optimiste, passionnée, elle veut sortir des sentiers battus. Qu’importe son parcours, qu’importe la finalité, le plus important est de « faire de belles choses en ayant la passion et le sens du challenge (…) Il faut être cruel avec soi même pour réussir ».

Pas de doute, la cruauté lui va bien.

No Strings Attached

Où ? Don’t Tell Mama, 343 West 46th Street – NYC 10036

Quand ? Jeudi 21 et vendredi 22 avril à 19h

Combien ? $20.00 (cash +2 verres minimum)

Réservations: (212) 757-0788

Site: http://music.floanne.com/

 

Commentaires