Ma folle journée avec Juliette Longuet

« Trépidante, unique, magique. » La semaine de la mode new-yorkaise, qui amène à New York deux fois par an près de 250 000 personnes, a fait vibrer les fashionistas jusqu’à jeudi dernier. Comme chaque année depuis trois ans, Juliette Longuet, guide aguerrie des Fashion Weeks new-yorkaises, parisiennes et bientôt milanaises, court les défilés de la Big Apple pour son émission quotidienne New York, New York / Paris, Paris diffusée sur la chaîne française June (voir en bas de l’article un extrait de l’émission spéciale NYC Fashion Week). Je la retrouve au deuxième étage du luxueux Plaza Hotel, au salon Warren Tricomi, « là où les filles sont coiffées et maquillées ».

La jeune styliste française, qui a créé sa marque éponyme à New York il y a sept ans, est sur les starting-blocks. « J’adore ça car on est dans un autre univers. On arrive dans des salles avec mille personnes qui viennent admirer les collections, et une centaine de photographes du monde entier », s’enthousiasme-t-elle. Dans quelques minutes commence le défilé de Douglas Hannant, ancien directeur d’affichage chez Barneys et Bloomingdale’s et loué par la critique comme étant « le nouveau maître de la couture américaine ». Place au show. Les premiers mannequins entrent en scène, sous les projecteurs et face au parterre de photographes et cameramen.

Commentaires