Los Angeles à la sauce béarnaise

Natifs des Pyrénées ou enfants de Gascons installés sur la côté ouest des Etats Unis, ils étaient près de 150 à avoir répondu « présent », dimanche 16 octobre à Los Angeles, à la réunion annuelle des Béarnais de Californie.

Initié à la fin des années 70 par Roger Sagouspe, ce rendez-vous avait connu une interruption de 2000 à 2010, avant d’être remis au goût du jour, l’an passé, par Henriette Etchegaray. «Les gens ici sont très attachés à leur passé et leurs racines, explique-t-elle. Même si nombre d’entre nous ne connaissent le Béarn qu’en photos ou à travers les récits de nos parents, nous avons un sentiment d’appartenance à cette terre.»

De fait, si la langue officielle de cette réunion fut celle de Shakespeare, les seuls sujets de conversation étaient la beauté de leur région et du village d’origine, ou le courage de leurs ancêtres d’avoir fait le pari de traverser l’Atlantique.

Projet de retour au pays

Encouragés par la réussite de ce rendez-vous et la mobilisation des participants, les organisateurs envisagent de proposer un «retour au pays» dans les années à venir : «Nous aimerions organiser un voyage dans le Béarn avec découverte de la région et visite des villages de nos ancêtres, poursuit Henriette Etchegaray. Certains d’entre nous sont âgés et ce serait peut-être l’occasion de revoir le Béarn une dernière fois, tout en passant le relais aux plus jeunes qui découvriraient, eux, leurs origines. C’est un projet qui nous tient à cœur, mais difficile à réaliser.»

En attendant de concrétiser cette idée, et afin de répondre à l’attente des «exilés», un site internet devrait être lancé dans quelques semaines (www.bearnaisLA.com) pour retracer le parcours des premiers Béarnais arrivés aux Etats Unis, et évoquer les liens historiques qui unissent le Béarn à la Californie. En effet, dès le XIXe siècle, certains établissements de Los Angeles, tels que l’Hôtel des Pyrénées ou l’Hôtel Henri IV, attestaient déjà de la présence béarnaise.

Présenté lors de la réunion, le site internet servira également à proposer des informations, donner des nouvelles du «réseau béarnais», bref, favoriser les relations entre toutes les familles originaires des Pyrénées.

 

Commentaires