Le remboursement des frais de scolarité maintenu

La prise en charge des frais de scolarité des français à l’Étranger (dans les établissements reconnus, types “Lycées Français” et pour les classes de seconde à terminale) promesse électorale de Nicolas Sarkozy impopulaire auprès des élus français à cause de son coût, a encore de beaux jours devant elle.

On vous en parlait il y a quelques mois, Nicolas Sarkozy avait confié en avril dernier une mission à deux élues UMP, afin de dresser un bilan de cette mesure, mise en place il y a trois ans. Geneviève Collot, députée de l’Essonne et Sophie Joissains, sénatrice des Bouches du Rhône viennent de rendre leur rapport d’évaluation.

Après un examen financier, ainsi qu’une étude de l’impact de la mesure sur le système d’enseignement à l’Étranger, les parlementaires dressent un bilan très positif. Le rapport conclut en effet que l’objectif d’équité entre les Français vivant en France et ceux vivant à l’Étranger a été atteint. Malgré quelques dysfonctionnements, le dispositif de prise en charge, dont le coût réel s’est finalement avéré inférieur aux prévisions, n’aurait pas eu de conséquences néfastes.

Crise oblige, le rapport recommande cependant de reporter à plus tard l’extension de la mesure au-delà des classes de la seconde à la terminale. De plus, à partir de l’année prochaine, le montant de la prise en charge sera plafonné probablement au niveau qui était le sien en 2007-2008. La mesure fera l’objet d’un débat au Parlement lors de l’examen de la loi budgétaire pour 2011.

Commentaires

  • Visitor

    great