Lutter contre la déforestation au Brésil, une photo après l’autre

Credit : Fondation Anne Fontaine

On a taillé dans cette forêt de façon intense“. Christine Dutreil ne mâche pas ses mots  La directrice de la fondation Anne Fontaine parle de la Forêt atlantique, qui longe le littoral brésilien, rongée par l’industrialisation à marche forcée du pays – il ne reste aujourd’hui que 7% de sa superficie initiale.

Du 30 mars au 8 avril, la fondation organise une exposition de photographie, à Sotheby’s, pour alerter l’opinion publique sur les dangers de cette disparition. Dans le cadre de “Trees in Focus”, 35 photographes du monde entier ont accepté de donner à la fondation 40 photos réalisées autour d’un thème commun : l’arbre.  “Si on veut mobiliser, on pense qu’il faut associer des artistes à notre projet. C’est dans l’ADN de notre fondation”. 

La fondation Anne Fontaine a été lancée en 2011 par la célèbre créatrice de mode pour lutter contre la disparition des forêts au Brésil. Elle travaille avec le soutien de l’UNEP, le programme environnemental des Nations Unies, et des ONG locales (comme Instituto Foresta Viva ou l’Instituto Terra).

En organisation l’exposition à New York, Anne Fontaine espère trouver des relais pour l’aider dans sa lutte. « Il y a une grosse communauté brésilienne à New York, qu’il n’y a pas forcément à Paris », selon Christine Dutreil. Les photos seront également vendues aux enchères sur le site de Paddle8.

Cela n’empêchera pas l’exposition de voyager. Si les dates ne sont pas encore arrêtées, “Trees in Focus” verra également Paris, Sao Paolo et l’Asie où l’exposition s’arrêtera dans trois villes (non définies).

Lors de l’exposition à New York, un livre, regroupant toutes les photos, sera également mis en vente. Tous les bénéfices seront reversés à l’association.

Commentaires